Un week-end au vert avec vos meilleurs amis.
Ceux qui vous aiment vraiment.
Ceux en qui vous avez une confiance absolue.
Ceux qui vous comprennent et vous disent toujours la vérité.
Et surtout, ceux qui vous pourrissent sans savoir qu’ils ont appuyé sur la touche rappel de leur téléphone.

Note de l’Auteur

[rating:7/10]

Date de sortie : 9 juin 2010
Réalisé par
Film français
Avec , ,
Durée : 1h31min
Titre original : Les meilleurs amis du monde
Bande-Annonce :

ARVE Error: id and provider shortcodes attributes are mandatory for old shortcodes. It is recommended to switch to new shortcodes that need only url

Plusieurs bloggeurs étaient invités, au sein des locaux de Gaumont à Neuilly, pour la projection de l’avant-première du film Les meilleurs amis du Monde. La soirée, placée sous le signe de la convivialité, nous a permis de rencontrer le réalisateur Julien Rambaldi.

Les meilleurs amis du monde est son premier long-métrage mais il n’en est pas moins de qualité. Ce réalisateur a déjà prouvé son talent (saupoudré d’un humour parfois grinçant) au travers de son dernier court-métrage que vous pourrez l’apprécier sur Bigworld.

Adapté dune pièce de théâtre (J’aime beaucoup ce que vous faites), ce film redonne espoir au cinéma français comique qui est plus souvent ridicule qu’hilarant. Les meilleurs amis du monde est simplement drôle.

Et vous ? Que feriez-vous si vous découvrez, par hasard, tout le mal que pensent vos « meilleurs » amis de vous ? Jean-Claude (Pierre-François Martin-Laval) et Mathilde (Léa Drucker), eux, se vengent. Les situations dérapent et ne trouvent plus leurs limites : Pec Citron dans le risotto, pneu crevée et « petit » meurtre illustrent le tableau. La mise-en-scène orchestre avec brio les aléas de ce qui reste de l’amitié. Finalement qu’est le plus amusant? : la vengeance des uns ou l’hypocrisie des autres ?

Léa Drucker est absolument remarquable dans ce rôle de femme à la fois sensible et battante. Aussi, Marc Lavoine nous prouve encore une fois qu’il peut chanter… et jouer : son personnage est à la fois agaçant et attachant, nous l’aimons et nous le détestons. Malheureusement, Pierre-François Martin-Laval () ne cesse de nous agacer dans ses tentatives de nous attendrir.

Ce film réussit son humble ambition : celle de nous faire rire. Mais nous n’échappons pas au prévisible happy end qui se devait de moraliser l’amitié. « L’amitié est indestructible, les amis se pardonnent tous, que serait la vie sans un bon ami ? » Mais qu’aurait été ce film sans hypocrisie, haine et autres vices ? Honnêtement, le plaisir naît davantage des situations conflictuelles que d’éternelles demandes d’excuses. Malgré cette fin quelque peu mièvre, restez assis lors du générique pour profiter une dernière fois de l’humour inopiné de Julien Rambaldi.