Votre mot de passe vous sera envoyé.

Alanté Kavaïté hypnotise et capte toute la beauté et le naturel de l’adolescence dans Summer, véritable moment de grâce.

Avec SUMMER la réalisatrice lituanienne Alanté Kavaïté, qui étudia en France (Ecole Nationale d’Arts Plastiques d’Avignon et Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts à Paris), réalise son deuxième long-métrage (après Écoute le temps en 2006). Une œuvre portée sur l’adolescence, comme une étape avant le monde adulte. On y suit la jeune Sangaïlé, empreinte d’un mal être et d’une solitude récurrent à son âge. C’est avec simplicité et élégance qu’Alanté Kavaïté aborde son sujet. Travaillant particulièrement bien avec les corps de ses actrices, elle parvient à capter de vrais moments de grâce où se mêlent poésie et onirisme. SUMMER, qui remporta notamment le Prix du Meilleur Film aux Silver Cranes Awards (équivalent des César en Lituanie) se montre sensible et d’une beauté hypnotisante.

summer

Sangaïlé est, comme beaucoup d’adolescents, dans l’inconnu. Ne sachant pas quoi faire plus tard, elle subit la pression de ses parents. Ou plus particulièrement de sa mère, ancienne danseuse qui voit en sa fille, jeune et sublime, son passé qu’elle regrette. Face à cet abandon parental Sangaïlé est incapable d’exprimer sa détresse à part en se coupant aux bras de manière précise, réalisant à chaque fois une sorte de rituel. Sa rencontre avec Austé sera un moyen pour elle de se construire et de s’épanouir. Si la relation amoureuse des deux jeunes filles porte le film, Kavaïté ne cherche pas pour autant à parler de l’homosexualité. Et c’est bien là toute son intelligence, voir sa modernité. Car même si le film aborde leur relation de manière aussi normal qu’un couple hétérosexuel, la réalisatrice explique, à raison, avoir voulu éviter de réduire son propos à « un garçon fort qui aide une jeune fille à surmonter ses faiblesses ». Ici, Austé renvoie à Sangaïlé une image inversée d’elle même. Cela uniquement par son caractère. La question du genre étant alors parfaitement évacuée.

“Une œuvre sensuelle et enivrante.”

Malheureusement Summer s’avère au final limité dans son scénario et propose un rythme difficile, restant souvent dans une lente contemplation. Malgré cela, la réalisatrice envoute par sa mise en scène (Prix de la Mise en Scène à Sundance 2015) et parvient à livrer une œuvre sensuelle et enivrante. Plaçant toujours sa caméra de manière judicieuse, provoquant vertiges (issu de l’état de Sangaïlé) autant que douceur, cadrant ou décadrant ses personnages. Ces derniers, elle les suit et filme leur corps avec délicatesse. Une nuque, un bras, un sein. Devant la caméra de Kavaïté, chaque partie du corps de ces jeunes filles nous charme.

Il se dégage alors de SUMMER, grâce à l’excellent travail du directeur de la photographie Dominique Colin, une sensation de fraîcheur. Avec un ciel souvent nuageux d’où les rares rayons du soleil peinent à se montrer. Loin de la chaleur d’été à laquelle on pouvait s’attendre. Cela accompagné par une bande originale réussie, signée Jean-Benoît Dunckel, membre du duo Air. Des morceaux pop et électro pop qui créent une ambiance séduisante et qui insistent un peu plus sur le caractère moderne de cette jeunesse lituanienne. Celle-ci aussi bien portée vers l’avant que nostalgique d’un passé qu’elle n’a pas connu mais qu’elle ne peut que fantasmer. Comme nous le dévoile Austé, par sa chambre décorée façon friperie, ses robes au style années 1960 et son goût pour la mode. Le duo féminin formé par la belle Aistė Diržiūtė et l’interprète de Sangaïlé, Julija Steponaityté, jeune fille longiligne d’une beauté simple et naturelle, primée aux Silver Cranes Awards (Meilleure Actrice), est alors une évidence.

Pierre Siclier

Votre avis ?

[CRITIQUE] SUMMER
Titre original : Sangaïlé
Réalisation : Alanté Kavaïté
Scénario : Alanté Kavaïté
Acteurs principaux : Julija Steponaityte, Aistė Diržiūtė, Jūratė Sodytė
Date de sortie : 29 juillet 2015
Durée : 1h30min
4.0Note finale
Mise en scène
Scénario
Casting
Photographie
Musique
Avis des lecteurs 3 Avis

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifications :