Affiche du film VERY BAD TRIP

Au réveil d’un enterrement de vie de garçon bien arrosé, les trois amis du fiancé se rendent compte qu’il a disparu 40 heures avant la cérémonie de mariage. Ils vont alors devoir faire fi de leur gueule de bois et rassembler leurs bribes de souvenirs pour comprendre ce qui s’est passé.

Note de l’Auteur

[rating:7/10]

Date de sortie : 24 juin 2009
Réalisé par Todd Phillips
Film américain
Avec Bradley Cooper, Ed Helms, Zach Galifianakis
Durée: 1h 30min
Bande-Annonce:

À la frontière entre Very Bad Things, Eh Mec Elle Est Où Ma Caisse? et Jackpot, Very Bad Trip est une comédie aussi détonante qu’étonnante.
Avec son scénario sans grande créativité (trois copains partent à Vegas, la ville du pêché, pour enterrer la vie de garçon de leur meilleur amis) Very Bad Trip réussit là où beaucoup de comédies se sont lamentablement écroulées ces dernières années.

Photo (1) du film VERY BAD TRIP

Dès les premières secondes d’ouverture, on est dans le bain avec la phrase « On a merdé! ».
On sait à quoi s’attendre mais ce que l’on sait moins, c’est jusqu’où le réalisateur, Todd Phillips va oser nous emmener.
Car fort est de constater que ces dernières années, bons nombres de comédies au sujet intéressant n’ont pas osées aller au bout de leur conviction et sont donc tombées dans le médiocre, la série B réchauffée à peine passable.
Cependant, avec Very Bad Trip, accrochez vos ceintures car le film tient toutes ses promesses et va au bout (même beaucoup plus loin) de ses convictions à l’image de cet album souvenir du générique de fin où l’on voit le membre d’un des protagonistes du film subir une fellation exercée par une grand-mère (ne vous alarmés pas, il n’y a rien de choquant ici).

Very Bad Trip est une récréation royale, un formidable divertissement qui ravira autant les aficionados du genre que les néophytes.

Cette farce colorée à laquelle tout le monde peut s’identifier (qui n’a jamais décidé de partir en virée avec ses meilleurs amis pour le pire comme pour le meilleur ?) fonctionne à merveille, emportée par l’énergie communicative de ce trio d’acteurs composé de Bradley Cooper (Nip/Tuck, Yes Man, Ce Que Pensent Les Hommes), Ed Helms (La nuit Au Musée, Appelez-Moi Dave, Evan Tout-Puissant) et l’excellent Zach Galifianakis (Abîmes, Into The Wild, Jakpot).
Ces trois acteurs qui deviennent peu à peu des têtes d’affiches récurrentes dans le genre, nous offrent toutes les raisons de nous réjouir avec des scènes jubilatoires, un feu d’artifice d’humour et des dialogues souvent succulents.
A cela s’ajoute des apparitions agréables à l’image de Mike Tyson qui nous prouve que malgré le fait qu’il n’est pas perdu son crochet du gauche, peut aussi être drôle et se parodier lui-même.
A noter également une mise en scène correcte et un engrenage scénaristique efficace qui témoignent du soin méticuleux apporté à un genre se limitant généralement à une succession bénigne de gags.

Photo (2) du film VERY BAD TRIP

Sans être un cinéaste majeur, Todd Phillips, qui s’est déjà illustré avec Road Trip, Starsky et Hutch et Back To School, s’épanouit dans le cinéma de genre et réussit une très bonne comédie.

Very Bad Trip est une récréation royale, un formidable divertissement qui ravira autant les aficionados du genre que les néophytes.
C’est assez rare pour être souligné.

Print Friendly, PDF & Email

[critique] Very Bad Trip

2