Les adeptes des comédies à l’anglaise ont de quoi se réjouir avec la sortie dvd d’AMOUR ET CONSÉQUENCES. Très orienté « humour british », il regroupe un casting de choix : Ewan McGregor, Eileen Atkins (Gosford Park, Retour à Cold Mountain ou encore Magic in the Moonlight, le prochain Woody Allen), Hugh Bonneville (Downton Abbey), Tom Hardy (Inception), Andrew Lincoln (L’Arnacœur), Gina McKee ( Coup de foudre à Notting Hill), et Polly Walker (de la série Rome)…

Tout ce beau monde se croise à Hampstead Heath (the Heath), grand parc ancien qui domine Londres et dont nous pouvons apprécier la topographie, entre collines et vallées. Réalisé à moindre frais sur 2 à 3 jours de tournage par acteur et par un réalisateur et un scénariste débutants (Edward Blum et Aschlin Ditta), le scénario rondement mené fonctionne par scènes (7 au total), ce qui est explicitement évoqué dans le titre original en anglais « Scenes of a Sexual Nature ». Chacune d’elles se concentre sur un couple. Et personne n’est en reste ! Nous rencontrons ainsi le mari à l’œil baladeur, le couple en instance de divorce, le couple gay dont l’un est désireux de paternité tout en affichant clairement ses tendances au flirt, la fille fraîchement séparée prête à tout voire au pire, le dragueur importun, la séductrice… Seuls ceux qui semblent accéder à un certain romantisme sont deux sexagénaires se retrouvant après des années  et deux célibataires célébrant par un pique-nique leur premier rendez-vous galant.

Photo du film AMOUR ET CONSEQUENCES

AMOUR ET CONSÉQUENCES rappelle Woody Allen pour ce qui est du décryptage des codes amoureux, des comportements humains et des failles dans la vie de couple mais ce qui varie est la brièveté des scènes qui se juxtaposent sans forcément de liens directs entre les personnages. Seul le parc, son immensité, ses cachettes et surtout ses bancs gravés, éléments redondants du décor, semblent marquer un trait d’union entre chacune de ces histoires.
Le réalisateur rend bien compte de la nature d’un parc, de ce qu’il sous-entend à un niveau sociologique, en mettant en lumière certains éléments de ce microcosme humain qu’il abrite par un jour d’été. Il y a les offusqués, les résolus, les frondeurs, les sans-gênes, les nostalgiques : autant de portraits hauts en couleurs comme savent si bien nous servir les comédies anglaises. Comme un champ des infinis possibilités, le parc est le lieu du lien qui se fait ou se défait, dans un cycle éternel. Les êtres y sont voués à se rencontrer, à se détendre, à observer, à marcher, à flirter, voire plus y affinités.

« Comme un champ des infinis possibilités, le parc est le lieu du lien qui se fait ou se défait, dans un cycle éternel. »

Le parc Heath, unique décor, apporte de la fraîcheur au film : c’est une bouffée d’air sous le soleil doré d’un été anglais qui nous est donné d’humer. Le choix du lieu et de la saison semblent prétexte à exacerber chez les personnages une sexualité à fleur de peau. Malgré un démarrage lent et chaotique, certaines histoires sont bien menées et les dialogues sont toujours bien construits avec un humour ravageur desservi par de très bons comédiens. On regrette cependant que quelques histoires soient oubliées au profit d’autres qui occupent alors une trop grande place dans le film, dénotant un équilibre du film assez arbitraire.

LE DVD

Sorti le 5 février 2014, le dvd est édité par Koba films. La qualité des images, qui sont comme voilées, fait bien ressentir cette atmosphère à l’anglaise. Le film qui est sorti en 2006 en Angleterre n’est plus tout jeune et les acteurs ont depuis ajouté de nouveaux films à leur compteur. Bien sûr, la version originale sous-titrée en français est la mieux adaptée si l’on veut ne rien perdre de cet accent anglais, des intonations propres à cet humour « so british » très efficace. Le bonus avec le making-of est très intéressant puisque les acteurs, le réalisateur et le scénariste racontent la genèse du film, l’histoire de son succès inespéré, évoquant les conditions de tournage ainsi que la post-production et la distribution.

Cet article à été réalisé dans le cadre d’un partenariat avec Cinetrafic et Koba films, pour plus de renseignements cliquez là.
CASTING
Titre original : Scenes of a Sexual Nature
Réalisation : Edward Blum
Scénario : Aschlin Ditta
Acteurs principaux : Ewan McGregor, Holly Aird, Eileen Atkins, Hugh Bonneville, Tom Hardy, Douglas Hodge, Adrian Lester, Andrew Lincoln, Gina McKee, Catherine Tate, Ellie McKenzie, Sophie Okonedo, Eglantine Rembauville-Nicolle, Stephen Samson, Nicholas Sidi, Mark Strong, Polly Walker, Benjamin Whitrow
Pays d’origine : Grande-Bretagne
• Sortie : 5 février 2014 (DVD)
Durée : 1h30mn
Distributeur :
Synopsis : Les différentes relations et les différentes façons de voir l’amour à travers sept couples lors d’un pique-nique dans un jardin de Hampstead Heath, au nord de l’Angleterre.
BANDE-ANNONCE