Sorti en DVD le 1er avril, ROOM 514 est le premier long-métrage réalisé par l’acteur israélien . L’occasion pour nous de revenir sur ce film qui avait par ailleurs reçu un accueil positif de la part des critiques françaises lors de sa sortie en octobre dernier.

Le film se focalise sur le personnage d’Anna (Asia Naifled), enquêtrice au sein de l’armée israélienne lors d’une mission consistant à débusquer les responsables de l’agression d’un citoyen Palestinien. Dominée par son sens du devoir et sa détermination, Anna fait de cette enquête sa priorité, plus que jamais soucieuse d’obtenir le fin mot de l’histoire. Elle mène ses interrogatoires dans la fameuse , un lieu propice à des joutes verbales intenses où les dialogues fusent comme des balles que deux ennemis s’enverraient l’un après l’autre. Inspiré de faits réels, le réalisateur en profite pour délivrer à son film un véritable souffle documentaire en privilégiant les gros plans qui permettent de toujours plus nous imprégner des personnages ainsi que de longs-plans séquences favorisant l’immersion.

Contrairement à ce que l’on aurait pu penser cette Room 514 n’est pas l’unique lieu de l’intrigue puisque le réalisateur choisit également de filmer son héroïnes lors de séquences plus intimes lorsqu’elle décompresse ou bien couche avec un de ses collègues. Ces quelques instants sont synonymes d’échappatoire pour Anna car ils relèvent son côté humain, une facette plus sensible de sa personnalité écrasée par sa fonction et cette enquête interminable. Cependant ses scènes ont tendance à briser la tension installée par les interrogatoires, au vu de leurs utilisations elles finissent par donner au scénario une tournure cyclique et prévisible qui fait perdre au film sa saveur.

Photo du film Room 514

Sharon Bar-Ziv parvient tout de même à nous éveiller en faisant de la Room 514 un véritable miroir de la société israélienne où les rapports de force dominent de manière significative. Outre les tensions communautaires entres Juifs et Palestiniens, on nous présente surtout le parcours d’une femme qui tente d’exister dans cet univers militaire largement dominé par la gente masculine . Cette jeune enquêtrice n’hésite pas à tenir têtes à ces hommes plus gradés qu’elle, affirme sa conviction et sa sensualité qui contraste avec l’ambiance machiste dans laquelle elle est contrainte de vivre.

« Une plongée saisissante dans une enquête menée grand train couplée d’une métaphore pertinente de la société israélienne. »

L’ensemble est assez répétitif, des longueurs subsistent, mais ROOM 514 reste une plongée saisissante dans une enquête menée grand train couplée d’une métaphore pertinente de la société israélienne. A défaut d’être un coup de maître, Sharon Bar-Ziv réalise plutôt un premier film prometteur et efficacement mis en scène.

LE DVD

Rien à redire sur la technique globalement satisfaisante qu’offre cette copie. Côté bonus, outre deux bandes-annonces de films israéliens présents dans le catalogue du distributeur , on retrouve un documentaire intéressant avec l’historien Pierre Razoux qui nous éclaire sur le contexte historique de Tsahal et de la société israélienne.

CASTING
Titre original : Heder 514
Réalisation : Sharon Bar-Ziv
Scénario : Sharon Bar-Ziv
Acteurs principaux : Asia Naifeld
Pays d’origine :
Sortie : 1er avril 2014
Durée : 1h25
Distributeur : Blaq Out
Synopsis : Anna, enquêtrice dans l’armée israélienne, est une jeune femme idéaliste. Quand elle confronte un officier supérieur à des accusations de violence gratuite à l’encontre d’un Palestinien, sa propre intégrité et sa détermination sont mises à l’épreuve. Malgré la complexité politique de l’affaire et les mises en garde de ses collègues, elle prend clairement position contre ce qui ressemble à un abus de pouvoir. Mais sa quête de justice de plus en plus acharnée aura de lourdes conséquences pour toutes les personnes impliquées.
BANDE-ANNONCE