Il s’agit d’un film datant de 1926, et réalisé par – l’autre grand maître du cinéma muet populaire, avec Charlie Chaplin.

Malgré les apparences, on peut le voir comme un classique de l’animation pour enfants, et ce pour plusieurs choses. Déjà, sachez que le cinéma muet et notamment celui, très burlesque de Buster Keaton, est accessible à tout age et notamment aux tout-petits. Car chez l’auteur, cette science du timing réglant le suspense, l’humour mais également l’émotion, est absolument intemporelle et universelle. Un langage parfaitement visuel qui de base, se communique sans effort.

Dans LE MÉCANO DE LA GENERAL, Keaton adjoint de plus à cette science du cinéma un scénario minimaliste (un homme effectue un aller-retour pour retrouver ses deux amours – sa locomotive et sa promise – et les ramener à la maison, scénario « rappelant » en quelque sorte, Fury Road), mais étoffé par un contexte hallucinant, la guerre de Sécession, dont Keaton parvient même à désamorcer toute la violence par son humour et son grand sens visuel.

Et la cerise sur le gâteau, c’est la restauration récente du film et notamment l’ajout d’une piste sonore conduite par le grand Joe Hisaishi – compositeur attitré de Miyazaki ou Kitano, entre autres. Plus que simplement mettre de la musique sur les images, le talent du musicien est cette empathie totale avec l’histoire ou l’action, une fusion absolue qui est à un tiers responsable de la sensation de génie émanant du MÉCANO DE LA GENERAL. On vous conseillera donc fortement de visionner le film via l’édition vidéo de MK2.

Puis, juste : il y a des trains durant les 3/4 du film : vos enfants de moins de 6 ans comprendront ce que cela signifie.

À partir de 3 ans

LE MÉCANO DE LA GENERAL sera visible durant le Festival Lumière, qui aura lieu du 8 au 16 octobre 2016, dans tous les cinémas du grand Lyon.
la programmation
notre couverture
notre top 10 des « autres » films pour enfants