Photo du film PHILOMENA

Devenue une vieille dame, Philomena Lee raconte à sa fille une histoire qu’elle a longtemps gardée pour elle. Dans l’Irlande des années 50, après avoir été charmée par un très beau jeune homme, elle est tombée enceinte. C’est placée dans une institution par son père et sous les ordres de religieuses que Philomena accouche d’un petit Anthony. Trois ans plus tard, ce dernier est adopté par des étrangers et emmené très loin. Par hasard, la fille de Philomena, Jane, croise le chemin de Martin Sixsmith, journaliste cynique, qui pense tenir avec l’histoire de Philomena un très bon papier un brin scandaleux. Avec la vieille dame, il part à la recherche de cet enfant perdu… Inspiré d’une histoire vraie et adapté du livre The Lost Child of Philomena Lee, PHILOMENA permet à Stephen Frears de revenir par la grande porte, deux ans après le catastrophique LADY VEGAS : LES MEMOIRES D’UNE JOUEUSE.

Drame familial, comédie anglaise et histoire de mœurs, PHILOMENA est tout cela à la fois, voire même un peu plus. Le récit de cette vieille dame a qui on a enlevé son premier enfant est ici parfaitement raconté. Tendre, touchant et incroyablement drôle, le film est bien loin de ce que nous aurions pu imaginer. Son pitch, bien que digne d’un téléfilm diffusé en semaine, est prometteur. Qui plus est, le scénario que l’on doit à Steve Coogan (MARIE ANTOINETTE, VERY BAD COPS), également interprète du cynique Martin Sixsmith, s’approche de la perfection. Plus habitué aux comédies qu’aux drames, l’acteur de 48 ans n’en est pas moins brillant. Figure moderne dans un film tourné vers le passé, son personnage permet au spectateur d’avoir un point d’ancrage.

Photo du film PHILOMENA

Grâce à un scénario subtil et impeccable, Stephen Frears réalise avec PHILOMENA un film à l’équilibre parfait.

Oui, ce journaliste est cynique, mais ne le sommes-nous pas tous un peu dans le fond ? Oui, ce journaliste est déprimé, mais ne le serions-nous pas aussi si nous avions perdu injustement notre travail ? Oui, ce journaliste est impatient et un tantinet bougon, mais qui ne l’est pas ? Grâce à ce personnage un peu colérique mais auquel on peut rapidement s’identifier, la narration en arrière-plan se fait de manière on ne peut plus fluide. A tel point que l’on ne voit pas les 98 minutes qui composent PHILOMENA s’écouler. Sans fioriture sonore et aidé par un montage pertinent, le film nous emmène dans les contrées irlandaises et au-delà sans jamais nous dépayser.

A l’inverse d’une Philomena qui préfère se réfugier dans le récit de sa vie pour ne pas voir le monde qui l’entoure. Attachante et passionnante, la vieille dame a une manière bien à elle de raconter les histoires, à l’image de ces résumés à rallonge qu’elle fait à Martin. Petite par la taille, Philomena Lee n’en demeure pas moins une grande dame. Fidèle à ses principes, elle tente tant bien que mal de s’adapter aux situations qu’elle rencontre. Naïve mais culottée, Philomena est une dame âgée comme on aimerait en croiser plus souvent. Pour incarner ce personnage atypique, Judi Dench (INDIAN PALACE, SKYFALL) se donne à fond, nous émeut comme rarement et nous offre par la même occasion l’une des meilleures performances de sa carrière.

Photo du film PHILOMENA

Comédie et drame à la fois sans jamais être une comédie dramatique qui tomberait trop facilement dans le pathos et le larmoyant, PHILOMENA fait rire et pleurer. La confrontation de cette vieille dame issue d’un milieu modeste et de ce journaliste intello et bourgeois fait mouche et donne lieu à des dialogues plus que mémorables. Grâce à un scénario subtil et impeccable, Stephen Frears réalise avec PHILOMENA un film à l’équilibre parfait. Un film qui mérite largement ses deux prix à la dernière Mostra de Venise et ses quatre nominations aux prochains Oscars !

Photo du film PHILOMENA

Philomena, une Irlandaise ayant accouché adolescente dans un couvent, a perdu son petit garçon, adopté contre son gré et dont elle n’a plus jamais eu de nouvelles. Le jour des 50 ans de la naissance de son fils, en 2002, elle en parle pour la première fois à la fille qu’elle a eue plus tard. Avec un journaliste, Martin Sixsmith, elle part à la recherche de son fils.

Titre original : Philomena
Réalisation : Stephen Frears
Scénario : Steve Coogan
Acteurs principaux : Judi Dench, Steve Coogan
Pays d’origine : Royaume-Uni
Sortie : 8 janvier 2014
Durée : 1h38
Distributeur : Pathé Distribution
Bande-Annonce :

ARVE Error: id and provider shortcodes attributes are mandatory for old shortcodes. It is recommended to switch to new shortcodes that need only url