Alexandre Astier n’en finit plus de remuer les foules. Nous avions déjà pu le constater avec l’incontournable Nuit Kaamelott le 25 mars 2009 qui a remplit l’immense et somptueuse salle du Grand Rex à deux reprises. Nous ne reviendrons pas sur les qualités indéniables de cette série qui a su allier humour, personnages charismatiques et scénario allaitant. Aujourd’hui le voilà en tournée promotionnelle avec l’équipe du film pour la sortie du livre VI et de la bande-dessinée « Perceval et le dragon d’Airain »

Alexandre Astier (le roi Arthur), Lionel Astier (Léodagan), Caroline Ferrus (Mevanwi), Jean-Christophe Hembert (Karadoc), Franck Pitiot (Perceval), Thomas Cousseau (Lancelot) et Brice Fournier (Kadoc) étaient donc présent pour une séance de dédicaces au Virgin MegaStore des Champs-Elysées. Une ambiance conviviale (malgré une attente de plus de quatre heures) proche de celle de la Nuit Kaamelott , où passionnés de la série rient, interpellent « Arthur », hurlent de célèbres citations (« On en a gros Sir ! », « C’est pas faux ! ») et chantonnent en cœur des chansons reprises par Perceval dans Kaamelott.

L’attente de la dédicace est difficile mais pour notre équipe de comédiens aussi. La fatigue se lit sur leur visage, l’équipe de Kaamelott enchaîne depuis plus de deux heures des signatures tout en s’efforçant d’être aimables et accueillants. Heureusement, pour aider les fans à patienter, les téléviseurs du Virgin MegaStore diffusent les premiers épisodes du livre VI. Quel bonheur de retrouver cette saison ici ! Des souvenirs pour ceux qui ont assisté à la Nuit Kaamelott, une agréable découverte pour les autres.

Kaamelott aime surprendre son peuple. Des formats de quelques minutes des premières saisons, la série a subtilement dérivé vers des épisodes beaucoup plus longs unis par une véritable trame narrative. Voilà qu’Alexandre Astier change encore de direction. Le livre VI retrace la construction de Kaamelott à l’époque où Arthur n’était qu’un simple soldat romain. Si certains sont déçus par ce livre, les autres adorent : la clef de ce succès ? Un plaisir sans nom pour ses fans de retrouver, dans leur jeunesse, tous les héros du clan d’Arthur. Des allusions constantes à des détails piochés dans les précédents livres, des explications sur le comportement d’Untel et simplement le plaisir de voir Arthur un peu « perdu ». Cela-dit, au vu de l’ultime scène du livre V, ce retour en arrière en simplement (et « génialement ») frustrante.

Bande-Annonce :

ARVE Error: id and provider shortcodes attributes are mandatory for old shortcodes. It is recommended to switch to new shortcodes that need only url

image_pdfimage_print

[évènement] Séance dédicaces de l’équipe Kaamelott (Livre VI)

de Alexandra Temps de lecture : 2 min
0