Ca y est la 70ème édition du Festival de Cannes s’achève et l’heure du bilan arrive. La tendance est clairement au mitigé. Certaines de nos grosses attentes (Les Proies, Okja, Jupiter’s Moon, In The Fade) ont déçu à des degrés différents mais on retire quand même de cette Sélection des bonnes choses et un sentiment de diversité pas déplaisant. On a pu voir Haneke se confronter à Lanthimos, Hazanavicius en face Todd Haynes, de la comédie (chose rare !), du cinéma français, russe, américain, coréen.

La fin de festival a notamment permis de relever considérablement le niveau avec deux excellents films : Good Time des frères Safdie et You Were Never Really Here de Lynne Ramsay. Deux films de genres donc, qui ont réveillé les festivaliers anesthésiés par des propositions de cinéma assommantes dont l’exemple le plus criant est Une Femme Douce de Sergei Loznitsa. Notre grand favoris pour la Palme est bien évidement le 120 Battements par Minute de Robin Campillo qui nous a époustouflé et ému. Difficile d’imaginer un autre film remporter la plus grande des distinctions tant il a été le vrai grand moment de ce Cannes 2017. On voit aisément un réalisateur comme Pedro Almodóvar primer un tel film. Mais méfiance ! On a appris ces dernières années (les 2 précédentes en particulier) que nous n’étions pas à l’abris de mauvaises surprises.En attendant le dénouement ce soir, voici nos pronostics pour le palmarès, en espérant s’en approcher fortement. On sera évidement là ce soir dés 19h sur notre Twitter pour live-tweeter, féliciter et rager. Soyez là !

NOS PRONOSTICS

Le Palmarès de Maxime Bedini :

  • Palme d’Or : 120 Battements par Minute
  • Grand Prix : You Were Never Really Here
  • Prix du Jury : Wonderstruck / Happy End
  • Prix de la Mise en scène : Good Time
  • Prix du Scénario : The Killing of Sacred Deer
  • Interprétation Féminine : Diane Kruger (In The Fade)
  • Interprétation Masculine : Joaquin Phoenix (You Were Never Really Here) / Robert Pattinson (Good Time)
  • Caméra d’Or : Tesnota (Une Vie à l’Etroit)

Le Palmarès de Pierre Siclier :

  • Palme d’Or : 120 Battements par Minute
  • Grand Prix : You Were Never Really Here
  • Prix du Jury : Vers la lumière
  • Prix de la Mise en scène : Good Time
  • Prix du Scénario : The Square
  • Prix d’Interprétation Féminine : Diane Kruger (In the Fade)
  • Prix d’Interprétation Masculine : Joaquin Phoenix (You Were Never Really Here)
  • Caméra d’Or : Tesnota (Une Vie à l’Etroit) / Ava

Le Palmarès d’Antoine Gaudé :

  • Palme d’Or : 120 Battements par Minute
  • Grand Prix : Okja
  • Prix du Jury : Le Jour d’Après
  • Prix de la Mise en scène : Good Time
  • Prix du Scénario : Vers la Lumière
  • Prix d’Interprétation Féminine : Nicole Kidman (Les Proies)
  • Prix d’Interprétation Masculine : Joaquin Phoenix (You Were Never Really Here)
  • Caméra d’Or : Ava