the little mermaid halle bailey social featured 4
Crédits : Disney Enterprises, Inc.

LA PETITE SIRÈNE, nouvelle adaptation entre deux eaux – Critique

Nous souhaitons recueillir votre avis sur votre façon de nous lire. Merci de prendre 2 minutes de votre temps en cliquant ici !


Les studios Disney n’en ont pas fini avec leur volonté d’adapter en live action les classiques qui ont marqué des générations. C’est au tour de l’emblématique LA PETITE SIRÈNE, sorti en 1989, de retrouver sa jeunesse, submergée d’effets spéciaux.

Inspiré du conte de Hans Christian Anderson, LA PETITE SIRÈNE est le dernier remake de Disney à arriver sur nos écrans. Porté par la jeune Halle Bailey et réalisé par le connaisseur Rob Marshall, la partition est connue, le défi d’enfin convaincre est de taille.

Photo du film LA PETITE SIRÈNE
Crédits : Disney Enterprises, Inc.

Comme la majorité de ses récents collègues remakes Disney, LA PETITE SIRÈNE se pose comme une reprise assidue plutôt qu’une proposition innovante. L’histoire n’a pas changé et malgré tout se (re)prendre au jeu n’est pas désagréable. Entre Dumbo, Le Roi Lion ou Pinocchio, Disney alterne le bon et le moins bon à vouloir miser sur le live action sur les classiques qui ont fait son succès. Si dans ce lourd panier de remake LA PETITE SIRÈNE ne finira pas dans le haut, le film de Rob Marshall a de quoi se démarquer par la nostalgie immédiate qu’il transmet.

Adaptation sans invention

L’un des rares risques du nouveau film de Disney a été de donner le rôle d’Ariel à Halle Bailey. Si le premier rôle a divisé et animé la critique en amont de la sortie du film 1LA PETITE SIRÈNE est victime de review bombing sur AlloCiné, une conséquence des polémiques tournant autour du film. Les avis sont à prendre avec prudence, Halle Bailey se dévoile très à l’aise dans un rôle qui semble lui correspondre à merveille. Elle y est authentique, pleine d’énergie, mais parfois trop peu vivante dans les moments non-musicaux. L’actrice trouve son rythme entre les musiques entraînantes, les sursauts de l’histoire et les dialogues respectés de l’original. En face d’elle, Ursula est interprétée par la parfaite Melissa McCarthy qui apporte beaucoup d’extravagance et de vice dans un univers à première vue très naïf. L’actrice se fait plaisir et étonne par sa prestation vocale. Javier Bardem joue le roi Triton : sans se surpasser, le flegme naturel de l’acteur suffirait presque. Le roi Triton prend en revanche un coup avec l’un des CGI les plus faux du film. De manière générale, les acteurs y mettent du cœur et ça se voit. 

Photo du film LA PETITE SIRÈNE
Crédits : Disney Enterprises, Inc.

Avec une durée de 2h15, LA PETITE SIRÈNE comprend près d’une heure de film supplémentaire sur l’original. Si le scénario est quasiment une copie conforme, il est ici gonflé. Pourtant, il est bien difficile de qualifier l’impact de ces rajouts tant ils semblent être dispensables et mal placés dans l’histoire de LA PETITE SIRÈNE. Avec cette matière supplémentaire, on aurait aimé comprendre les origines de cet univers ou de cette peur mutuelle entre peuples, mais il n’en est rien. Point positif, la relation entre Ariel et le prince est construite de manière plus étoffée à la place d’une attraction superficielle. Ce temps supplémentaire accordé aux 2 personnages permet d’ailleurs à la jeune actrice de donner des motivations intelligibles à son personnage. Hormis cela, une bonne partie du film semble précipitée par l’avancée de l’histoire qui ne laisse pas le temps à toute amorce dramatique d’exister. Par conséquent, le rythme du film oscille, empêchant la féérie de l’océan d’opérer totalement.

Musicalement vôtre

Par rapport au dessin animé d’origine, des retouches modernes sont ajoutées tout au long du film. Les thématiques comme l’importance de la communauté ou la peur mutuelle de l’autre, sont abordées avec plus de poids, mais restent toujours anecdotiques. En revanche, à travers l’humour, les gags visuels comme les répliques fonctionnent. Ce côté comique est vraiment la bienvenue parce qu’il vient régulièrement casser le faux réalisme qu’on veut nous montrer avec ces prises réelles. Sur ce point, LA PETITE SIRÈNE perd forcément un peu de sa magie au passage : donner du réel à un univers fantastique dont on ne connaît toujours rien, y a-t-il vraiment un intérêt ?

Photo du film LA PETITE SIRÈNE
Crédits : Disney Enterprises, Inc.

LA PETITE SIRÈNE n’en reste pas pour autant un mauvais spectacle, loin de là. C’est une relecture certes timide, mais moderne, un divertissement musical avant tout, une histoire traditionnelle de princesse où se mêlent petits personnages, sorcières et princes. Les séquences musicales sont réussies et l’expérience de Rob Marshall dans la comédie musicale se fait ressentir. Les musiques mélangent les traditionnels d’Alan Menken et quelques nouveautés créées par Lin-Manuel Miranda. Avec aussi de belles mises en scène, le côté comédie musicale du film conserve un charme difficile à refuser. L’envoûtement pourrait être total si on oubliait le doublage chanté des acteurs, vocalement efficace, douteux dans le tempo. Difficile d’oublier par contre la qualité des effets spéciaux, et pas dans le bon sens du terme. Les mouvements et séquences sous l’eau apparaissent trop artificiels au point que l’histoire semble plus prendre vie une fois sur terre. Le design des personnages alterne lui aussi entre le bon et le nettement moins bon. Dans la réalisation, le royaume des sirènes n’a rien de grandiose et le charme de l’animation traditionnelle est porté disparu. 

Malgré tout, LA PETITE SIRÈNE tient la route. L’envie palpable de Disney de vouloir donner du sens et de la profondeur à leurs récits se ressent, mais l’originalité est encore une fois trop faible pour sortir du registre de conte. Si le spectacle est agréable, c’est en grande partie grâce à ses numéros musicaux et à ses actrices, qui à elles seules feraient presque oublier la comparaison avec l’original. 

Paul GREARD

Note des lecteurs0 Note
affiche
Titre original : La Petite Sirène
Réalisation : Rob Marshall
Scénario : David Magee
Acteurs principaux : Halle Bailey, Melissa McCarthy, Jonah Hauer-King, Javier Bardem
Date de sortie : 24 mai 2023
Durée : 2h10min
2.5
Sage

Auteur·rice

Nos dernières bandes-annonces

  • 1
    LA PETITE SIRÈNE est victime de review bombing sur AlloCiné, une conséquence des polémiques tournant autour du film. Les avis sont à prendre avec prudence
Rédacteur
S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
0
Un avis sur cet article ?x