© 2020 Twentieth Century Studios

LES NOUVEAUX MUTANTS, un teen-horror à la sauce Marvel – Critique

Annoncé depuis 2017, le projet avait subit de nombreuses reprogrammations, reeshots et remontages en tous genres. Plus personne ne pensait le voir un jour, d’ailleurs plus personne ne semblait l’attendre. Éclipsé par l’évènement Tenet, Les Nouveaux Mutants est sorti dans l’indifférence générale.

Tiré de l’univers des X-Men, LES NOUVEAUX MUTANTS est initialement présenté comme le premier film d’horreur de l’écurie Marvel. Cinq jeunes mutants sont retenus dans un hôpital isolé, sous la surveillance d’une psychiatre aux intentions mystérieuses. Tous ont vécu un traumatisme en lien avec l’apparition de leur pouvoir et se retrouvent dans ce centre pour apprendre à le maîtriser. Mais avec l’arrivée d’une nouvelle mutante, Danielle Moonstar, des phénomènes étranges commencent à se manifester.

Malheureusement, la mise en scène et la narration du récit utilisent les codes du cinéma d’horreur pour un résultat mitigé. Josh Boone reprend tous les poncifs du genre (huis-clos dans un institut anxiogène, visions horrifiques, accumulations de jump scare) et déroule une mécanique prévisible. L’horreur n’est jamais vraiment au rendez-vous, elle n’est qu’une esthétique cosmétique destinée à dissimuler le film de super-héro qui se dévoile dans le dernier quart d’heure du métrage.

Maisie Williams, Henry Zaga, Blu Hunt, Charlie Heaton and Anya Taylor-Joy © 2020 Twentieth Century Studios

En réalité l’horreur qui se diffuse dans le film est liée au pouvoir de Dani. La jeune mutante manipule ses camarades en matérialisant leur plus grande peur. Le réalisateur se sert de ces hallucinations pour installer son ambiance de film de genre. Mais si le film d’horreur n’est pas une immense réussite, cette ambition d’adapter la forme du film au pouvoir de l’un de ses personnages est une démarche plutôt intéressante. Les jeunes mutants vont un à un affronter leurs traumatismes et ainsi se révéler à eux mêmes.

LES NOUVEAUX MUTANTS se rapproche davantage du Teen-Horror Movie, dont il remplit une bonne partie du cahier des charges. On y retrouve de nombreux topos du genre notamment à travers une galerie de personnages hétéroclites et ultra-stéréotypés. Les thématiques abordées sont également liées à l’adolescence, la construction de l’identité, le passage à l’âge adulte, la découverte de la sexualité etc. Se détourner de la forme traditionnelle du film de super-héro en allant vers le film de genre, cette démarche initiée par James Mangold dans Logan (2014) a ouvert une nouvelle voie pour de nombreuses franchises avec des résultats pas toujours concluant.

Dans cet univers, les pouvoirs des jeunes mutants se révèlent à la puberté qui apporte avec elle son lot de d’angoisses, de traumatismes et de blocages. Une parfaite analogie pour parler de cette période transitoire que de nombreux adolescents peuvent vivre plongés dans une profonde souffrance. Troubles du comportement, groupes de paroles thérapeutiques, vie en collectivité dans un centre fermé, on retrouve également toute une iconographie d’un sous-genre du cinéma indépendant américain (Une drôle d’histoire 2012, Nos étoiles contraires 2014, Come As You Are 2018).

Notre Critique de Nos Étoiles Contraires

© 2020 Twentieth Century Studios

Cette manière d’aborder les pouvoirs des mutants est la principale force du film, même si ce point de vue est loin d’être inédit dans la franchise X-Men. Il y a toujours eu dans cette saga, un sous-texte pro-minorités et ouvertement en faveur des droits LGBT+. LES NOUVEAUX MUTANTS prolonge dans cette direction avec une nouvelle variation sur le sujet. Il y a une dimension psychanalytique dans la façon dont les personnages se construisent sous l’influence de leur pouvoir. Cette capacité surnaturelle qui survient crée un déséquilibre, bouleverse des identités et façonne en profondeur ces individus en devenir. Loin du manichéisme, le film propose un discours pas si inintéressant sur la manière dont la société traite sa jeunesse.

La conclusion laisse pressentir une possible suite à cet opus, visiblement pensé comme le lancement d’une nouvelle franchise. Bien évidemment de l’eau a coulé sous les ponts et on est aujourd’hui loin des ambitions de la genèse du film. Le rachat de la Fox par Disney a bouleversé de nombreux plans et la firme aux grandes oreilles ne paraît pas très intéressée par LES NOUVEAUX MUTANTS. Cette sortie expédiée en service minimum est davantage destinée à vider les fonds de tiroir. Par ailleurs le format semble beaucoup plus taillé pour être adapté en série, pourquoi pas pour venir enrichir le catalogue de Disney+ ? Reste à savoir si l’univers est compatible à la Disney touch, s’il est aussi lisse que cette première tentative, aucun problème.

Hadrien

Votre avis ?

Note lecteurs1 Note
Titre original : The New Mutants
Réalisation : Josh Boone
Scénario : Josh Boone
Acteurs principaux : Blu Hunt, Maisie Williams, Anya Taylor-Joy, Charlie Heaton, Henry Zaga, Alice Braga
Date de sortie : 26 août 2020
Durée : 1h33min
2.5
mineur

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.

Plus d'articles
ASSAUT, action, mystique, musique – Critique