Affiche de la série LUTHER

Brillant inspecteur à la Criminelle, Luther a parfois du mal à contenir ses propres démons intérieurs…

Note de l’Auteur

[rating:9/10]

Saison : 1
Nombre d’épisodes : 6
Format : 55min
Date de 1ère diffusion Grande-Bretagne : 04 mai 2010 (BBC)
Titre original : Luther
Création : Neil Cross
Avec Idris Elba, Ruth Wilson, Paul McGann
Trailer VO de la saison :

ARVE Error: id and provider shortcodes attributes are mandatory for old shortcodes. It is recommended to switch to new shortcodes that need only url

Diffusée sur la BBC en 2010, Luther est une série policière surprenante qui nous fait suivre le quotidien d’un flic borderline : John Luther. Cette première saison de six épisodes nous fait découvrir un personnage haut en couleur, en permanence sur la corde raide comme nous le prouve cette relation ambiguë qu’il entretient avec une meurtrière. Le jeu du chat et de la souris qui avait commencé entre eux dévie lentement mais inéluctablement vers une complicité malsaine se terminant en apothéose lors de l’épisode final. Cependant, si cette dérive contraire aux bonnes mœurs peut faire penser quelques instants à Dexter, il ne s’agit en réalité que d’une infime parcelle de l’intelligence de cette série.

En réalité, Luther s’apparente à un croisement entre Esprits Criminels pour l’analyse et l’exploitation de la psychologie des victimes et des bourreaux (certains criminels sont d’une richesse scénaristique insoupçonnable de prime abord), Dexter pour ce côté flic près à franchir la frontière du bien et du mal pour arriver à ses fins et Columbo (et oui ne riez pas !) car le coupable est bien souvent dévoilé dès les premières minutes. Le spectateur s’attardera donc sur comment Luther et son équipe parviendront à arrêter le psychopathe en question.

Photo (1) de la série LUTHER

[pullquote]Une série policière d’une rare qualité que l’on suivra avec un intérêt sans cesse croissant.[/pullquote]

Néanmoins, bien que chaque nouvel épisode soit parfaitement maîtrisé et bénéficie d’une mise en scène lui permettant d’atteindre des hauteurs quasi divine, Luther tire sa force du côté de son acteur principal, Idris Elba. Parfait dans les chaussures de cet acharné du travail qu’il ne faut en aucun cas énerver et qui consacre sa vie au service de son métier quitte à gâcher sa vie personnelle, il donne la dimension psychologique nécessaire pour apercevoir l’Homme ainsi que son reflet de l’autre côté du miroir. Un personnage à double tranchant possédant une générosité infinie se transformant par moment en une bestialité extrême qui ne fait que le rendre plus attachant, plus humain.

En résulte une série policière d’une rare qualité que l’on suivra avec un intérêt sans cesse croissant grâce à des intrigues en béton se renouvelant à chaque épisode, des acteurs et des dialogues parfaits et un terrain de jeu nous changeant des sempiternelles Manhattan, Miami, Chicago ou autre Las Vegas. Un bain de fraîcheur que je n’avais pas retrouver depuis Esprits Criminels. Merci la BBC !

Photo (2) de la série LUTHER