Affiche du film L'Affaire Rachel Singer

En 1965, trois jeunes agents du Mossad -Rachel Singer, David Peretz et Stephan Gold- orchestrent la traque et la capture du tristement célèbre « chirurgien de Birkenau » dans le but de le transférer en Israël où il sera jugé pour ses crimes passés. Mais le détenu tente de s’enfuir et la mission s’achève avec la mort du criminel nazi dans les rues de Berlin-Est. Les trois agents rentrent en Israël où ils sont accueillis en héros.
30 ans plus tard, Rachel est toujours célébrée dans son pays comme un modèle de dévouement et de courage. Et sa fille publie un livre qui relate toute la mission du trio, de l’identification à l’enlèvement, puis à la séquestration du médecin nazi à l’ombre du Mur de Berlin. Mais bien des choses se sont passées depuis. Rachel et Stephan ont été mariés et ont divorcé. Et David n’est toujours pas en paix avec lui-même ni avec Rachel. Un sentiment de doute et d’incertitude plane sur le trio.
Quand Stephan révèle à Rachel l’existence d’un vieil homme en Ukraine qui prétend être le véritable « chirurgien de Birkenau », la possibilité d’une compromission lors de la mission à Berlin-Est et d’un secret qui durerait depuis 30 ans émerge soudain. Rachel reprend le chemin de l’Europe de l’Est. Hantée par ses souvenirs, elle va devoir affronter les traumatismes du passé et enfin s’acquitter de la dette qu’elle a contractée tant d’années auparavant.

Note de l’Auteur

[rating:7/10]

: 15 juin 2011
Réalisé par
Film américain
Avec , ,
Durée : 2h00min
Titre original : The Debt
:

ARVE Error: id and provider shortcodes attributes are mandatory for old shortcodes. It is recommended to switch to new shortcodes that need only url

Remake de qui date de 2, L’Affaire Rachel Singer prouve que les américains sont capables de faire de belles choses lorsqu’ils sont en manque d’inspiration et qu’ils viennent piquer des idées à droite et à gauche.

La Dette de 2007 ne manquait certes pas de charisme et d’intérêt avec un sujet très intéressant sur le plan historique (la chasse aux nazis après la guerre) mais son format téléfilm et son manque quasi total de rythme le rendait vraiment insupportable voir soporifique par moment. Fort heureusement, sans dénaturer l’essence même du sujet, John Madden a juste changé quelques scènes pour rendre son film plus rythmé et, ne nous voilons pas la face, plus grand public. Mais il l’a fait avec une telle habileté, un tel respect pour l’oeuvre originale que tout le monde pourra s’y retrouver au final. Ceux qui n’ont pas vu La Dette apprécieront le propos et ceux qui l’ont vu ne seront pas déstabilisés.

Photo (1) du film L'Affaire Rachel Singer

Le casting n’est pas non plus en reste et accumule les bonnes surprises car le réalisateur a pris des acteurs reconnus dans leur métier et par le public (on pense notamment à Sam Worthington qui peut sembler avoir été choisi pour sa popularité grandissante mais qui ne déçoit jamais grâce à un jeu d’acteur convaincant) mais pas trop non plus pour ne pas tomber dans la facilité d’avoir un casting quatre étoiles pour attirer des foules entières aux projections. Chacun assume son personnage avec une conviction inébranlable, ce qui n’a que pour seul et unique résultat de conférer un aspect authentique à un ensemble qui ne démérite pas de bonnes intentions. [pullquote]Les américains sont capables de faire de belles choses lorsqu’ils sont en manque d’inspiration et qu’ils viennent piquer des idées à droite et à gauche.[/pullquote]

En ce sens, L’Affaire Rachel Singer semble plus être un drame réalisé par un homme ayant aimé la version originale et qui a voulu la faire connaître à travers son remake, qu’un vulgaire thriller à l’américaine réalisé par un profiteur ayant un manque cruel d’imagination et copiant un téléfilm loin d’être connu de tous.

Photo (2) du film L'Affaire Rachel Singer

1
Laisser votre avis

Veuillez vous connecter pour commenter
avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
JC GUERRINI Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
Le plus récent Le plus ancien Le plus populaire
Me notifier des
JC GUERRINI
Invité

Je l’ai presque regardé comme un documentaire…