Quand il arrive dans une ferme, le révérend Cotton Marcus s’attend à réaliser un simple exorcisme sur un fanatique religieux troublé. Cependant, il est contacté en dernier recours pour aider une adolescente, Nell, possédée par un démon.
En arrivant à la ferme, l’exorciste se rend vite compte que rien n’aurait pu le préparer au mal qu’il va affronter alors qu’il s’apprête à filmer un documentaire avec toute une équipe de tournage.
Il est cependant trop tard pour faire marche arrière, les croyances du révérend seront ébranlées quand lui et son équipe devront trouver un moyen de sauver Nell avant qu’il ne soit trop tard pour elle…comme pour eux.

Note de l’Auteur

[rating:6/10]


Date de sortie : 15 septembre 2010
Réalisé par
Film américain
Avec , ,
Durée : 1h 27min
Bande-Annonce :

ARVE Error: id and provider shortcodes attributes are mandatory for old shortcodes. It is recommended to switch to new shortcodes that need only url

Voguant sur le succès à nouveau grandissant de la caméra à l’épaule et espérant avoir le même succès que des productions comme , ou , nous fait suivre, tel un documentaire d’investigation, le quotidien du révérend Cotton Marcus, personnage haut en couleur plus proche d’un acteur que d’un véritable homme de foi. Lui-même l’accorde volontiers, il ne croit pas à grand chose mais s’il peut aider les gens il le fait avec grand plaisir. Ainsi donc, pour aider une jeune fille en proie à des forces qui la dépasse, il n’hésite pas à ressortir son vieux grimoire anti-démon même s’il n’y croit pas une seule seconde et tentera face à la caméra de prouver que tout cela n’est qu’une simple mascarade. Le malheureux ne s’attendait sûrement pas à tomber sur un vrai démon.

Si rien ne viendra surprendre un spectateur désormais habitué à cette technique permettant au scénario d’aller en crescendo pour se finir bien souvent dans un bain de sang, Le Dernier Exorcisme a néanmoins le mérite de ne pas décevoir ces mêmes spectateurs. Le cahier des charges est parfaitement rempli avec tout ce qu’il faut d’apparitions mystiques, de courses-poursuites et de suspense à la tension extrême. Le rythme est fidèle au genre, les acteurs arrivent sans trop de mal à véhiculer des émotions, les effets visuels tiennent la route et ce côté démembrement des croyances populaires aura de quoi ravir. Que demander de plus ?

En réalité, exceptée une conclusion un peu too-much qui aurait gagner en crédibilité si elle avait été plus proche de la réalité, ce film signé Daniel Stamm tient ses promesses sans en faire trop ni moins. Un film qui ne surprendra pas, qui ne décevra pas, qui montrera exactement ce qu’on attend de lui. Constat qui ravira ceux pour qui la sécurité passe avant la surprise et horripilera les autres, ceux qui attendent le petit plus leur permettant de voguer sur des sentiers non tracés d’avance.