La 44è me édition du FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM DE LA ROCHELLE (tous nos articles sur les films présentés, ICI)présentera du 1 er au 10 Juillet 2016 environ 250 films dont 200 longs métrages de fiction, des documentaires, des films d’animation, originaires du monde entier. La particularité de ce Festival, qui se revendique  le « puzzle des cinémas du monde » est qu’il a toujours été non-compétitif, mettant sur un pied d’égalité les films accessibles aux 85000 spectateurs qui s’y pressent. En voici la bande annonce !

Des hommages seront rendus à plusieurs réalisateurs dont les festivaliers pourront revoir leurs films marquants  et des rencontres sont programmées avec Frédérick Wiseman (le 3 Juillet), Alain Guiraudie, dont le dernier film Rester Vertical a été présenté au festival de Cannes cette année (le 8 juillet) et Barbet Schroeder (le 10 Juillet).

De nombreux longs métrages seront présentés en avant-premières, et d’autres,  inédits et présentés pour la première fois en France,  sont également programmés dans plusieurs catégories :

La Catégorie Découvert “Yesim Ustaoglu et les réalisatrices turques”, exploratrices de la scène intime et familiale, permettant aux Festivaliers de revoir les films de la réalisatrice ou d’autres plus récents tels Mustang. Une rencontre avec Yesim Ustaoglu et Deniz Akçay est programmée le 5 juillet.

La Catégorie Ici et Ailleurs fait la part belle au Festival de Cannes puisque de nombreux films y ont été présentés en Compétition officielle. Ainsi ceux qui ont été récompensés par la Palme d’Or Moi, Daniel Blake de Ken Loach, qui fera l’Ouverture du Festival  vendredi 1er juillet à 20h15. Mais aussi le Prix du Scénario et d’Interprétation Masculine Le Client de Asghar Farhadi, le Prix de la Mise en Scène Ex-Aequo Baccalaureat de Cristian Mungiu et le Prix d’Interprétation féminine Ma’Rosa.

Montage Photos films LR 2016

Également en programmation d’autres films présentés à Cannes: Sieranevada de Cristi Puiu, ou encore Toni Erdmann de Maren Ade. Victoria de Justine Triet sera présenté en soirée de Clôture du festival le dimanche 10 juillet.
Quelques films présentés au Festival de Berlin sont également au programme de cette catégorie : L’Ours d’Or Fuocommare, par delà Lampedusa de Gianfranco Rosi, Boris sans Béatrice de Denis Côté ou encore United States of Love de Tomasz Wasilewski.

Par ailleurs deux premières mondiales sont programmées : Les dernières nouvelles du Cosmos (France)  de Julie Bertucelli en présence de la réalisatrice et  Gorki-Tchekhov, 1900 (France) de Fabrice Cazeneuve.

Le Festival accorde une place majeure à plusieurs  rétrospectives, dont celle dédiée à l’oeuvre majeure de Carl Th. Dreyer. Une autre est consacrée à l’acteur cinéaste italien Alberto Sordi. Les festivaliers pourront revoir une quinzaine de films, tels L’argent de la vieille de Luigi Comencini ou La plus belle soirée de ma vie de Ettore Scola.

La Nuit du samedi 9 juillet (de 20h15 à 2h45) est consacrée aux Planètes interdites, au cours de laquelle pourront être revus  Alien, le 8ème passager (USA, 1979), La Planète des vampires, (Italie, Espagne, 1965) et Ghosts of Mars (USA, 2001).

Bref. Une belle et riche programmation !
Pour plus d’informations, RDV sur le site du festival, ICI

L'intégralité de la programmation

Soirée d’ouverture vendredi 1er juillet à 20h15

Soirée de clôture dimanche 10 juillet à 20h15 et 22h15


HOMMAGES

ALAIN GUIRAUDIE

Une exception dans le monde du cinéma français jusqu’à son lieu de résidence, Albi. Des films libres, audacieux, réjouissants, qui disent l’essentiel sans se prendre au sérieux. Des films rares donc, et drôles, mais par-dessus tout libérateurs et généreux. Les films d’Alain Guiraudie, sont des cadeaux dont nous dénouerons les rubans avec une joie enfantine, à La Rochelle.

L’intégrale de ses moyens et longs métrages
  • Du Soleil pour les gueux (2000)
  • Ce vieux rêve qui bouge (2001)
  • Pas de repos pour les braves (2003)
  • Voici venu le temps (2005)
  • Le Roi de l’évasion (2009)
  • L’Inconnu du lac (2013)
  • Rester vertical (2016) Compétition officielle au Festival de Cannes

 

BARBET SCHROEDER

Ce cinéaste cosmopolite et voyageur, à la curiosité indispensable, viendra présenter ses films tournés un peu partout et avec les acteurs les plus divers, de Bulle Ogier à Jacques Vergès en passant par Idi Amin Dada et Jeremy Irons, aux Papous de la Nouvelle-Guinée… Tous convoquent le mystère, le suspense mais surtout une formidable empathie et témoignent de la passionnante ambiguïté des êtres.

  • More (1969)
  • La Vallée (1972)
  • Général Idi Amin Dada (1974, doc)
  • Maîtresse (1975)
  • Koko, le gorille qui parle (1977, doc)
  • The Charles Bukowski Tapes (1982, 5 courts entretiens avec Charles Bukowski)
  • Tricheurs (1984)
  • Barfly (1987)
  • Le Mystère Von Bülow (1990)
  • JF partagerait appartement (1992)
  • La Vierge des Tueurs (2001)
  • L’Avocat de la Terreur (2007, doc)
  • Amnesia (2015)
  • Documentaire : Some More (2015) Victoria Clay Mendoza

 

 FREDERICK WISEMAN

…nous fera lui aussi le grand plaisir de sa présence sur le Vieux Port. Il a attentivement filmé, entre autres lieux, Berkeley, la Comédie-Française, l’Opéra de Paris et tout récemment Jackson Heights, quartier de New York cosmopolite et bigarré dans lequel il brasse les espoirs de toutes les communautés. Wiseman tourne beaucoup et pourtant, il prend son temps. C’est ce qui rend son oeuvre unique et précieuse, comme un trésor. 

  • Titicut Follies (1967)
  • High School (1968)
  • Hospital (1970)
  • Basic Training (1971)
  • Welfare (1975)
  • The Store (1983)
  • Central Park (1989)
  • La Comédie Française ou l’Amour Joué (1996)
  • Public Housing (1997)
  • La dernière lettre (2001)
  • La Danse, le ballet de l’Opéra de Paris (2009)
  • Boxing Gym (2010)
  • At Berkeley (2013)
  • In Jackson Heights (2015)

DÉCOUVERTE

YESIM USTAOGLU ET LES REALISATRICES TURQUES

La découverte de l’année sera consacrée aux exploratrices de la scène intime et familiale, révélatrice des contradictions et des conflits de génération qui bouleversent la Turquie d’aujourd’hui. Ces longs métrages récents mettent en scène des personnages de toutes conditions, des femmes de ménage kurdes, un collectionneur compulsif, des mères et des filles qui s’aiment mais ne se comprennent pas, une vieille dame perdue dans le dédale des rues d’Istanbul… Après l’éblouissant Mustang, il est urgent de se pencher sur la Turquie au féminin.  

  • En attendant les nuages (2003) Yeşim Ustaoğlu *
  • Life on their Shoulders (2004, doc) Yeşim Ustaoğlu
  • La Boîte de Pandore (2008) Yeşim Ustaoğlu
  • Araf, quelque part entre-deux (2013) Yeşim Ustaoğlu
  • La Pièce (2005, doc) Pelin Esmer
  • Les collections de Mithat Bey (2010) Pelin Esmer
  • La Tour de guet (2012) Pelin Esmer
  • Nobody’s Home (2013) Deniz Akçay *
  • Mustang (2015) Deniz Gamze Ergüven
  • Motherland (2015) Senem Tüzen
  • Dust Cloth (2015) Ahu Öztürk

RETROSPECTIVES

CARL TH. DREYER (1889-1968)

L’évènement majeur de cette édition, tous les films muets en ciné-concerts, La Passion de Jeanne d’Arc projetée dans une église et accompagnée sur un orgue rénové, toute l’oeuvre du maître danois à revisiter sur grand écran. Et aussi une exposition d’affiches rares et de photographies splendides, prises par Dreyer lui-même, sur les plateaux et hors tournages.

L’intégrale
  • Le Président (1919)
  • La quatrième alliance de Dame Marguerite (1921)
  • Pages arrachées au livre de Satan (1921)
  • Aimez-vous les uns les autres (1922)
  • Il était une fois (1922)
  • Michael (1924)
  • Le Maître du logis (1925)
  • La fiancée de Glomdal (1926)
  • La Passion de Jeanne d’Arc (1928)
  • Vampyr (1932)
  • Jour de colère (1943)
  • Deux êtres (1945)
  • Ordet (1955)
  • Gertrud (1964)
  • Documentaire : Cinéastes de notre temps : Carl T. Dreyer (1965) Eric Rohmer
  • Documentaire : Nitrate Flames (2014) Mirko Stopar inédit en France

 

JEAN VIGO (1905-1934)

Le génie fulgurant du cinéma français, auteur de L’Atalante, un des plus beaux films qui soient, un des plus libres, auquel nous associerons Maurice Jaubert, compositeur de la musique de tous ses films, mais aussi, entre autres, de Duvivier, qu’il ne faudrait, non plus, surtout pas oublier…

L’intégrale
  • A propos de Nice (1929)
  • La Natation par Jean Taris (1931)
  • Zéro de conduite (1933)
  • L’Atalante (1933)
  • Documentaire : Cinéastes de notre temps : Jean Vigo (1964) Jacques Rozier

ET MAURICE JAUBERT (1900-1940), COMPOSITEUR

  • Barbe bleue (1936, court métrage) Jean Painlevé
  • La Fin du jour (1939) Julien Duvivier

 

ALBERTO SORDI (1920-2003)

Pilier indispensable de la comédie italienne, il a tourné dans une multitude de films, y compris les siens car il était aussi cinéaste. L’acteur romain est curieusement sous-estimé en France. Il est grand temps de réparer cette erreur et de rire à nouveau avec lui et avec Fellini, Monicelli, Zampa, Comencini, Risi, Scola… qui l’ont si bien dirigé et tant aimé.

  • Les Vitelloni (1953) Federico Fellini
  • L’art de se débrouiller (1954) Luigi Zampa
  • Un héros de notre temps (1955) Mario Monicelli
  • La Grande Pagaille (1960) Luigi Comencini
  • L’Agent (1960) Luigi Zampa en avant-première de sa réédition
  • Une vie difficile (1961) Dino Risi
  • Mafioso (1962) Alberto Lattuada
  • Il Boom (1963) Vittorio de Sica
  • Il Medico della mutua (1968) Luigi Zampa
  • Détenu en attente de justice (1971) Nanni Loy
  • L’argent de la vieille (1972) Luigi Comencini
  • La plus belle soirée de ma vie (1972) Ettore Scola
  • Poussière d’étoiles (1973) Alberto Sordi
  • Les nouveaux monstres (1977) Mario Monicelli, Dino Risi, Ettore Scola
  • Un bourgeois tout petit petit (1977) Mario Monicelli

LE DOCUMENTAIRE ANIMÉ

Particulièrement depuis Valse avec Bachir (2008), le documentaire animé, pourtant présent dés les débuts du cinématographe, est sensiblement passé du court au long métrage. Anca Damian, réalisatrice roumaine de grand talent, viendra présenter ses deux films et participera à la table ronde autour de ce genre passionnant qui multiplie les techniques et les audaces stylistiques.

  • L’Ami y’a bon (2004, court métrage) Rachid Bouchareb
  • Persepolis (2007) Marjane Satrapi
  • Valse avec Bachir (2008) Ari Folman
  • Le Voyage de Monsieur Crulic (2011) Anca Damian *
  • L’Image manquante (2013) Rithy Panh
  • Le C.O.D. et le coquelicot (2013, court métrage) Jeanne Paturie, Cécile Rousset
  • Rocks in my Pockets (2014) Signe Baumane
  • La Montagne magique (2015) Anca Damian
  • La Sociologue et l’ourson (2015) Etienne Chaillou, Mathias Théry
4 courts métrages d’étudiants à l’EMCA et au CREADOC d’Angoulême
  • Une aiguille pour coudre (2016) Lise Weiss, Brigitte Barin
  • Fond de tiroir (2016) Marie Flacon, Lise Sourlier, Fran Gondi, Renaud Farlotti
  • Vifs (2016) Nicolas Mayeux, Clémentine Campos, Manuel Morvant
  • Taedium Vitae (2016) Tiantian Qiu, Anaëlle Ravoux, Hugo Philippon

ICI ET AILLEURS

Des films très récents de jeunes cinéastes ou de réalisateurs chevronnés, venant du monde entier, en avant-première de leur sortie en salles ou encore inédits en France

  • Album de famille (Turquie/France/Roumanie) Mehmet Can Mertoglu
  • Apnée (France) Jean-Christophe Meurisse
  • Aquarius (Brésil/France) Kleber Mendonça Filho
  • Avant les rues (Québec/Canada) Chloé Leriche
  • Baccalauréat (Roumanie/France) Cristian Mungiu
  • Boris sans Béatrice (Québec/Canada) Denis Côté
  • Le Client (Iran/France) Asghar Farhadi
  • Close Encounters with Vilmos Zsigmond (France) Pierre Filmon *
  • Dead Slow Ahead (Espagne/France) Mauro Herce
  • Le Dernier continent (France) Vincent Lapize *
  • Dernières nouvelles du cosmos (France) Julie Bertuccelli * Première mondiale
  • Dogs (Roumanie/France) Bogdan Mirica
  • L’Economie du couple (Belgique/France) Joachim Lafosse *
  • Fais de beaux rêves (Italie) Marco Bellocchio
  • Fuocoammare, par-delà Lampedusa (Italie/France) Gianfranco Rosi * Ours d’Or Festival de Berlin
  • Gorki-Tchekhov, 1900 (France) Fabrice Cazeneuve Première mondiale
  • Heart of a Dog (USA) Laurie Anderson
  • Homo Sapiens (Autriche) Nikolaus Geyrhalter
  • Hôtel La Louisiane (Québec/Canada) Michel La Veaux *
  • Irréprochable (France) Sébastien Marnier *
  • Lea (Italie) Marco Tullio Giordana
  • Lettres de la guerre (Portugal) Ivo M. Ferreira Première française
  • Ma’Rosa (Philippines) Brillante Mendoza
  • Mellow Mud (Lettonie) Renars Vimba Première française
  • Mercenaire (France) Sacha Wolff *
  • Moi, Daniel Blake (Grande-Bretagne/France/Belgique) Ken Loach Palme d’Or Festival de Cannes
  • On the Other Side (Croatie/Serbie) Zrinko Ogresta Première française
  • Paradise (Allemagne/Iran) Sina Ataeian Dena Première française
  • Sieranevada (Roumanie) Cristi Puiu *
  • Sparrows (Islande/Danemark) Rúnar Rúnarsson
  • Ta’ang (Hong Kong/France) Wang Bing Première française
  • The Happiest Day in the Life of Olli Mäki (Finlande/Allemagne) Juho Kuosmanen
  • Thirst (Bulgarie) Svetla Tsotsorkova
  • Tikkoun (Israël) Avishai Sivan
  • Toni Erdmann (Allemagne/Autriche/France) Maren Ade
  • Tout va bien (Chili/France) Alejandro Fernandez Almendras
  • Tour de France (France) Rachid Djaïdani *
  • Tramontane (Liban/France, Qatar) Vatche Boulghourjian
  • L’Ultima Spiaggia (Grèce/Italie/France) Thanos Anastopoulos *, Davide del Degan
  • United States of Love (Pologne/Suède) Tomasz Wasilewski Première française
  • Victoria (France) Justine Triet *
  • Vita Brevis (Belgique/France) Thierry Knauff *
  • Le Voyage au Groenland (France) Sébastien Betbeder *
  • Willy 1er (France) Ludovic et Zoran Boukherma, Marielle Gautier, Hugo P. Thomas *
* : en leur présence

D’HIER A AUJOURD’HUI

Toute l’histoire du cinéma à travers des raretés et des films devenus des classiques, restaurés ou réédités.

  • Mir Kumen On (Pologne, 1936) Aleksander Ford – séance Lobster Films présentée par Serge Bromberg
  • L’Héritière (Etats-Unis, 1949) William Wyler
  • Dieu seul le sait (Etats-Unis, 1957) John Huston
  • Cléo de 5 à 7 (France, 1961) Agnès Varda *
  • Masculin Féminin (France, 1966) Jean-Luc Godard, présenté par Chantal Goya
  • Mémoires du sous-développement (Cuba, 1968) Tomás Gutiérrez Alea
  • Il était une fois dans l’Ouest (Italie/Etats-Unis, 1968) Sergio Leone
  • Little Big Man (Etats-Unis, 1970) Arthur Penn
  • Les Voyeurs (Israël, 1972) Uri Zohar
  • La Chair et le sang (Pays-Bas, 1985) Paul Verhoeven
  • Vacances prolongées (Pays-Bas, 2000) Johan van der Keuken
  • The Adventure of Iron Pussy (Thaïlande, 2003) Michael Shaowanasai, Apichatpong Weerasethakul inédit en France
  • Below Sea Level (Italie/Etats-Unis, 2008) Gianfranco Rosi * inédit en France

MUSIQUE ET CINÉMA

  • Ciné-concerts quotidiens avec Jacques Cambra sur les films de Carl Theodor Dreyer
  • Création ciné-concert de l’organiste Karol Mossakowski sur La Passion de Jeanne d’Arc de Carl Theodor Dreyer ● samedi 2 juillet à 22h15, à l’Eglise Saint-Sauveur
  • Leçon de musique autour de Maurice Jaubert, avec Maryline Desbiolles et François Porcile, Jacques Cambra au piano, animée parStéphane Lerouge ● dimanche 3 juillet à 10h
  • Rencontre avec Michel Legrand et Agnès Varda autour de la projection de Cléo de 5 à 7  (1961) ● dimanche 3 juillet à 17h15
  • Projection du documentaire de Martin Scorsese Du Mali au Mississippi (2003) suivie d’un concert de blues avec C. W. Stoneking ● mardi 5 juillet à 20h à La Sirène
  • Création ciné-concert de Nicolas Courret et David Euverte sur Carnival of souls (1962) de Herk Harvey ● vendredi 8 juillet à 22h15

LA NUIT DES PLANETES INTERDITES

De la créature de Giger (Alien, le 8ème passager, réalisé par Ridley Scott en 1979) aux tribus martiennes de John Carpenter (Ghosts of Mars, 2001) en passant par les extraterrestres vintage de Mario Bava (La Planète des vampires, 1965) : Une nuit d’aventures et de frissons le samedi 9 juillet de 20h15 à 2h45 !


FILMS POUR LES ENFANTS

3 séances par jour leur sont consacrées. Des films d’animation tchèques pour les tout petits (à partir de 3 ans) jusqu’à de purs chef d’oeuvres comme Emile et les détectives ou Les Aventures de Pinocchio que l’on peut revoir à tous les âges ! Le livret de 8 pages téléchargeable ci-dessous est offert sur les lieux du festival.

Télécharger le programme des films pour enfants avec le calendrier des séances

affiche-2016-larochelle

Sylvie-Noëlle sera présente au Festival pour Le Blog du Cinéma !