Il y a près d’un mois, quelques images de The Woods, annoncé comme un film d’épouvante réalisé par Adam Wingrad (You’re Next) étaient dévoilées. Celles-ci montraient des jeunes qui allaient camper en pleine forêt avant d’être attaqués par une force mystérieuse. Pourquoi pas… Seulement depuis la présentation d’une nouvelle bande-annonce du film au Comic-Con de San Diego, la donne a totalement changé.

The Woods s’appelle désormais Blair Witch et sera une suite du Projet Blair Witch qui posa en 1999 les bases du found footage, genre popularisé quelques années plus tard avec, entre autres, Rec (2007), Paranormal Activity (2007) et Cloverfield (2008).

Voici la bande-annonce :

TRAILER VO

Ce qui change tout, c’est que ce qui s’annonçait comme une œuvre potentiellement originale, bien que réutilisant les codes du genre, apparaît désormais comme un basique remake/sequel. On retrouve les mêmes lieux et les mêmes événements que dans l’original, mais sans en avoir la « pureté ». En effet, ce qui faisait tout l’intérêt du Projet Blair Witch (Daniel Myrick et Eduardo Sánchez) était, au-delà de sa promotion qui laissait croire à l’authenticité des images, sa construction scénaristique en adéquation parfaite avec sa réalisation si particulière. Les protagonistes venaient tourner un documentaire sur la sorcière de Blair et captaient alors avec leur caméra ce qui se passait autour d’eux. Le rythme était lent, l’image sale, un budget dérisoire (25000 dollars) et l’angoisse provenait de ce que l’on ne voyait pas, de ce que l’on pouvait imaginer. Un simple bruit dans une forêt en pleine nuit suffisait alors, à faire hurler de terreur.

Les images de ce nouveau Blair Witch n’ont rien d’excitant. Un peu comme Blair Witch 2 : Le Livre des ombres – première suite qui avait vu le jour un an après avec un budget de 15 millions de dollars -, le film s’annonce beaucoup plus (trop ?) « explosif ». L’évidence d’avoir des acteurs qui jouent un rôle fait également perdre en grande partie la sensation de documentaire et de véridicité du premier film. Le reste de ce Blair Witch apparaît alors totalement formaté sur un genre désormais à la mode, composé des codes habituels, et allant jusqu’à reproduire des plans quasi identiques aux films dont il est issu ; du regard caméra (Le Projet Blair Witch) à outrance, à la disparition dans le noir d’un personnage (Rec). Une simplicité et un manque totale d’originalité et de personnalité. Tout l’inverse de Cloverfield 2, également longtemps tenu secret (il apparaissait sous le titre The Cellar) et qui, en changeant totalement de genre et de mise en scène a su aller au-delà de la simple suite.

Au final le film d’Adam Wingard parviendra certainement à provoquer la peur annoncée et trouvera peut-être son public. Mais ce simple changement de nom (en adéquation avec le scénario ; le frère d’une des victimes du premier film part retrouver sa sœur) est surtout révélateur d’une tentative simpliste de surfer, encore, sur une œuvre mythique (ou du moins populaire dans l’imaginaire collectif). Si The Woods nous intriguait, Blair Witch déçoit déjà et agace car il n’est qu’un exemple parmi d’autres du recyclage d’Hollywood à base de remakes, reboots et autre sequels qui semblent même fusionner désormais (voir notre critique d’Independence Day 2).

La sortie est programmée pour le 21 septembre 2016.

INFORMATIONS

affiche de THE WOODS / Blair Witch

Titre original : Blair Witch
Réalisa : Adam Wingard
Acteurs principaux : Callie Hernandez, James Allen McCune, Brandon Scott
Pays d’origine : U.S.A
Date de sortie : 21 septembre 2016
Durée :
Distributeur : Metropolitan FilmExport