On ne tenait plus, ça y est c’est annoncé : JUSTE LA FIN DU MONDE, le 6eme long métrage extrêmement attendu de sortira a enfin une date de sortie ! Et c’est presque l’hystérie puisque cette sortie sera certainement un des plus gros événements cinéma de la rentrée !

JUSTE-LA-FIN-DU-MONDE-premiere-image-de-Marion-Cotillard-dans-le-nouveau-Xavier-Dolan-48161

Après son grand sacre en 2014 au Festival de Cannes avec Mommy qui remportait le prix du jury ex Aequo avec Jean-Luc Godard, le jeune réalisateur qui voit grand depuis J’ai tué ma mere en 2009, quitte ses muses Anne Dorval et Susanne Clément qui l’ont accompagné durant 4 films et s’est offert un casting en or et très frenchy !

Marion Cotillard, Léa Seydou, Vincent Cassel, Nathalie Baye et Gaspard Ulliel ; autant dire que le film sera zieuté sous tous les angles dans l’hexagone. Xavier Dolan qui mettra en scène le retour d’un écrivain dans sa famille après une longue absence afin d’annoncer sa mort prochaine, semble rester fidèle à sa thématique d’un cinéma intime sur fond de psychanalyse familiale. Mommy qui s’était démarqué du reste de l’œuvre du réalisateur grâce à une certaine maturité stylistique et visuelle, reste dans les esprits et place la barre haute pour cette nouvelle réalisation.
Où Xavier Dolan, qui n’a jamais cessé de surprendre au gré de sa filmographie nous emmènera-t-il cette fois-ci ?

Rendez-vous le 21 septembre 2016 pour le savoir !

Mais en attendant, nous aurons l’occasion de nous replonger dans son parcours artistique à la fulgurance inouïe dans un dossier rétrospective qui arrive très bientôt.

Sarah Benzazon

INFORMATIONS

juste la fin

Titre original : Juste la Fin du Monde
Réalisation : Xavier Dolan
Scénario : Xavier Dolan
Acteurs principaux : , , , Nathalie Baye,
Pays d’origine : Canada, France
Sortie : 21 septembre 2015
Durée : –
Distributeur : Diaphana Distribution
Synopsis : Après douze ans d’absence, un écrivain retourne dans son village natal pour annoncer à sa famille sa mort prochaine. Ce sont les retrouvailles avec le cercle familial où l’on se dit l’amour que l’on se porte à travers les éternelles querelles, et où l’on dit malgré nous les rancoeurs qui parlent au nom du doute et de la solitude. (d’après la pièce de théâtre Juste la fin du monde de Jean-Luc Lagarce)

Laisser votre avis

Veuillez vous connecter pour commenter
avatar
  S’abonner  
Me notifier des