On se doutait déjà l’année dernière que la saison 4 de MASTERS OF SEX –diffusée sur OCS en France – risquait d’être son dernier tour de piste. L’ultime épisode 10 à peine diffusé, Showtime vient d’annoncer qu’il n’y aurait pas de saison 5 !  Alors oui, on est évidemment déçu d’apprendre cette nouvelle tant on est fan de cette série. On porte une réelle affection aux personnages et on est subjugué par les dialogues très fins, qui accompagnent subtilement une intrigue au cordeau. Qui oserait dire qu’il n’a jamais été interpellé par les épreuves et les crises existentielles que les héros ont traversées ? MASTERS OF SEX possède la force remarquable de tenir en haleine, mais aussi de questionner et d’émouvoir. La série se déguste et ne laisse jamais indifférent. Fascinante, moderne et ancrée dans son époque, elle permet de mieux comprendre l’évolution au fil des années des Etats-Unis et celle des femmes. Mais après quatre saisons, on se dit que la décision prise par Showtime est quand même la bonne.

image de la série Masters of sex

La saison 4 n’a pas échappé à la règle et a installé le propos dès le premier épisode, sans perdre de temps, comme on l’avait constaté lors de la saison 3. Très vite, nous voilà aux côtés de Bill (Michael Sheen) dont l’addiction va le mener à une introspection et une connaissance de lui-même. Il parvient à émouvoir car enfin, il doute, se remet en question et ouvre son cœur et sa confiance. Par contre, plus difficile de se sentire concerné par les tergiversations amoureuses de Virginia dans cette saison 4. Son travail toujours au centre de ses préoccupations, c’est plutôt la façon dont elle gère ses nouvelles relations professionnelles qui est intéressante. Car les showrunners ont en effet introduit de nouveaux personnages, qui, tel un miroir, apportent un nouveau regard sur le travail de Bill et Virginia. Le couple de médecins que forment Nancy Leveau (Betty Gilpin) et Art Dreesen (Jeremy Strong) permet ainsi de mettre en valeur de façon indirecte les héros mais aussi de montrer que Virginia n’est pas seule à être ambitieuse. Cette saison aborde des sujets aussi variés que l’échangisme, l’avortement, l’homosexualité ou l’homoparentalité.

A noter également l’évolution du personnage de Libby (Caitlin Fitzgerald), remarquablement traité. De femme soumise elle va surmonter sa tristesse et sa colère, pardonner à Bill, essayer de nouvelles expériences et devenir une femme libre ! Encouragée par son amant, l’avocat Bram (David Walton), elle reprendra même des études de droit.  La saison 4 est d’ailleurs très riche d’un point de vue juridique, puisque divorce, procès et propriété intellectuelle sont évoqués. Enfin cette dernière saison a vu Betty (Annaleigh Ashford) faire connaissance avec sa fille tout en disant adieu à Helen. Il est pourtant dommage que les scénaristes n’aient pas jugé utile de garder le personnage de Betty jusqu’au 10ème épisode pour avoir son jugement ironique sur le fameux mariage de Bill et Virginia, qui clôt cette saison et la série.

image de la série Masters of sex

Alors, même si on le regrette, on peut dire que le tour des personnages et de leurs relations entre eux au cours de ces quatre saisons a été fait. Et on sent bien que les scénaristes commençaient à être un peu à court d’idées. Comme le regard que Bill porte sur son épouse Virginia, qui certes n’augure rien de bon, mais qu’on a déjà vu. On se dit donc qu’il est temps, finalement, de dire adieu, en douceur, à nos héros de cœur. On se repassera avec délice les épisodes des saisons précédentes de MASTERS OF SEX, nominée onze fois aux Emmy Awards, mais hélas jamais récompensée… Qui sait, peut-être pour 2017 ?

Sylvie-Noëlle

2
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
1 Thread replies
1 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
Sylvie-NoëlleHichem Recent comment authors
  S'abonner  
Récents Anciens Populaires
Notifications :
Hichem
Invité
Hichem

Excellente analyse que je partage complètement et sincèrement!
Bien à vous, Madame,
Hichem

Pas de saison 5 pour MASTERS OF SEX !

2