Tout le monde connaît Mad Max. Même sans avoir vu un des trois volets de la trilogie. Peu importe ce qu’on pense des films, il est difficile de nier à quel point George Miller a réussi à créer un univers ayant inspiré nombres d’autres œuvres par la suite. Que ce soit des films, des jeux vidéos ou des livres, on peut compter par dizaines les titres où la référence se fait sentir.

Le 14 mai 2015 sort dans nos salles Mad Max : Fury Road. L’occasion était parfaite pour revenir sur les trois précédents. Ce que nous n’avons pas manqué de faire avec pour objectif de les voir, non pas avec un œil passéiste mais plutôt en les percevant avec notre sensibilité de 2015. Pour nous rendre compte, aujourd’hui, de ce qu’il restait vraiment de ces films et voir l’impact du temps. Ce fut les retrouvailles avec un univers prenant plus d’ampleur dans la complémentarité, au fil des films et composé de personnages hauts en couleur.

Nous avons décidé de nous y mettre à 2 afin, dans un premier temps, de proposer un avis complet par film. Et deuxièmement pour proposer deux points de vues aux sensibilités différentes. Si, globalement, nos avis se rejoignent, chacun a vécu les films d’une façon différente, de par son âge, son rapport avec le cinéma ou ses goûts. La chose sur laquelle nous serons tous d’accord, c’est que Mad Max est une franchise culte méritant son statut.

C’est avec une joie non-dissimulée qu’on attend maintenant de voir Mad Max : Fury Road ! En espérant qu’il soit à la hauteur…

MAD MAX

 

18943123


MAD MAX: L’embryon d’une saga culte
MAD MAX: ne introduction stylée, un film défaillant

Titre original : Mad Max
Réalisation : George Miller
Scénario : James McCausland, George Miller, Byron Kennedy
Acteurs principaux : Mel Gibson, Joanne Samuel, Hugh Keays-Byrne
Pays d’origine : Australie
Sortie : 13 janvier 1982
Durée : 1h25min
Distributeur : Warner Bros.
Synopsis : Sur les autoroutes désertées d’une Australie méconnaissable, une guerre sans merci oppose motards hors-la-loi et policiers Interceptor, qui tentent de triompher de la vermine au volant de voitures aux moteurs surgonflés. Dans ce monde en pleine décadence, les bons, les méchants, le manichéisme disparaissent…


note de MAXIME :
★★★★★☆☆☆☆☆

Revoir le premier Mad Max en 2015, ça pique !

Le temps n’a pas épargné ce premier opus et ça fait mal de constater comme il est dépassé aujourd’hui, à bien des niveaux. Que ce soit dans son scénario, ses effets de mise en scène et de montage […] Il faut l’aborder comme une introduction aux deux suivants. Le personnage de Max est posé avec ses traumas, sa nouvelle façon d’aborder ce monde sans pitié. Il restera comme l’un des premiers grands rôles pour un Mel Gibson excellent, et marque l’entrée dans le monde de la pop-culture, d’une franchise qui a inspiré bien d’autres œuvres par la suite. C’est déjà ça (…)

L’intégralité de la critique de MAXIME

mad-max-1979-04-g


note de GEORGESLECHAMEAU :
★★★★★★★☆☆☆

(…) À moins bien sur, d’avoir découvert le film avec cet œil de 1979 pour qui cette violence, cet univers alternatif (mais pas encore post-apo !) ce rythme de cinéma 70’s et cette liberté de ton étaient exceptionnelles… MAD MAX premier du nom peine à dépasser le stade introduction de bonne facture; Le film paraît, en 2015, bien moins mémorable et iconique que ses 2 (3?) suites, ou même les nombreuses œuvres inspirées par la saga…

Lire son avis sur Mad Max

MAd MAx (1979) 3

MAD MAX 2 : LE DÉFI

aff


MAD MAX 2: s’il ne fallait en retenir qu’un…
MAD MAX 2, ou comment inventer un genre, le post-apo !

Titre original : Mad Max 2: The Road Warrior
Réalisation : George Miller
Scénario :  Terry Hayes, George Miller, Brian Hannant
Acteurs principaux : Mel Gibson, Bruce Spence, Vernon Wells
Pays d’origine : Australie
Sortie : 11 août 1982
Durée : 1h37min
Distributeur : Warner Bros.
Synopsis : Dans un futur non défini, les réserves de pétrole sont épuisées et la violence règne sur le monde. Max, un ancien de la sécurité routière, se porte aux secours d’une communauté de fuyards aux prises avec des pirates de la route. La bataille se concentre autour d’une citerne de raffinerie.

note de GEORGESLECHAMEAU :
★★★★★★★★★☆

 

(…) En poussant la cohérence de son univers à son maximum via la direction artistique et la mise-en-scène, George Miller s’est affranchi de contraintes cinématographiques basiques (scénario, ou interprétation) pour créer sa propre narration par l’univers, par le rythme et par l’intensité de chaque action.
Il est ainsi parvenu à créer sa propre imagerie: charismatique, ultra-dynamique, symbolique, iconique, UNIQUE.
MAD MAX 2 : THE ROAD WARRIOR est, à l’image des premiers Carpenter, ce film qui, même 30 ans plus tard, te fait reconsidérer définitivement tout un pan de ta propre culture (…)

Lire l’avis de GEORGESLECHAMEAU sur MAD MAX 2

note de MAXIME :
★★★★★★★☆☆☆

Si MAD MAX 2 devait être résumé à un mot, ça serait EFFICACITÉ !

En 4 minutes, d’entrée, on a un résumé du premier volet. Juste ce dont on a besoin de savoir sur Max et sur la situation du monde dans lequel il va évoluer. BOOM. En quelques phrases tout est posé et on pourrait dire, si on était un peu méchant, que la vision du 1 n’est plus nécessaire; MAD MAX 2 s’impose par sa parfaite efficacité rythmique (…)
C’est avec ce second volet que MAD MAX entre vraiment dans l’histoire du cinéma. Un vrai méchant, un univers devenu solide et des scènes d’action nerveuses. Et, mieux ! Le film passe habilement l’épreuve du temps et reste, des dizaines d’années après, une référence dans le genre. S’il y avait un seul MAD MAX à retenir, ça serait celui-là. A voir si Fury Road saura se montrer à la hauteur.

L’intégralité de l’avis de Maxime, ICI

Mad max 2 - the road warrior

MAD MAX 3 : AU DELÀ DU DÔME DU TONNERRE

aff (1)


MAD MAX 3, suite cohérente et réussie de Mad Max 2 !
– MAD MAX 3, Plus fun et grand-public !

Titre original : Mad Max Beyond Thunderdome
Réalisation : George Ogilvie, George Miller
Scénario : George Miller, Terry Hayes
Acteurs principaux : Mel Gibson, Tina Turner, Frank Thring
Pays d’origine : Australie, U.S.A.
Sortie : 25 septembre 1985
Durée : 1h47min
Distributeur : Warner Bros.
Synopsis : Max, de retour, s’est fait dépouiller de son maigre bien. Suivant le voleur, il arrive à la Ville du Troc, où règne Entity. Celle-ci l’engage pour qu’il la débarrasse de Master et Blaster, rois du Monde souterrain. N’ayant voulu tuer Blaster, Max est abandonné en plein désert, d’où il ressurgit à la tête d’une troupe d’enfants pour faire exploser la Ville du Troc.

note de GEORGESLECHAMEAU :
★★★★★★★☆☆☆

De Mad Max 3, l’idée générale qu’on peut s’en faire sans l’avoir vu est qu’il s’agit d’une vulgaire suite au film le plus génial de la saga; Trop 80’s (Tina Turner),  trop américain (PG 13), trop nul, quoi..

QUE NENNI !
Avec encore plus de moyens, George Miller développe en totale complémentarité, l’univers créée avec Mad Max 2 ! En poussant cette-fois à son paroxysme l’aspect social du post-apo – cela donne un autre film ULTRA-ICONIQUE qui sera une nouvelle référence, peut-être moins pour le cinéma, mais évidente dans le monde du jeu vidéo ! Si comme moi vous avez retourné les univers déments de Fallout 3 & New Vegas, ou de Borderlands (puis de Rage dans une moindre mesure), vous prendrez une énorme claque/remise à niveau.

Là ou le film pêche, c’est plus en termes de rythme et d’empathie, qu’en termes de créativité et de cohérence. La cassure du milieu, si elle est d’une logique indéniable à l’intérieur de l’univers Miller-ien, coupe le film en deux et lui fait perdre de son intensité… En tous cas, avant une scène finale rappelant celle du deuxième épisode: dantesque, charismatique, géniale.

L’intégralité de la critique de GEORGESLECHAMEAU, ICI
18957512

note de MAXIME :
★★★★★★☆☆☆☆

Mad Max 3 demeure un volet agréable, abordant l’univers sous un angle plus fun. On sent l’envie d’être un film d’action/aventure accessible pour tous les âges. Les touches d’humour sont plus présentes, la brutalité adoucit par rapport au 2. En soit, cela donne un cachet à ce volet et le démarques des précédents. Malgré une première demi-heure superbement rythmé, le reste faiblit. Dommage, car l’univers déployé est fabuleux. On prend plaisir à découvrir les décors, les personnages et les règles de ce nouveau monde. De ce point de vue, Mad Max 3 est le volet qui va le plus loin. Et on le regarde avec plaisir.

L’intégralité de la critique de Maxime : ICI

18957511.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx 

 

CONCLUSION

Au final, la trilogie Mad Max est assez démente dans son ensemble, installant le personnage de Max avec style, avant de développer de façon ultra-iconique les aspects les plus intéressants de cette entrée en matière.
Mad Max 2 est ainsi devenu le précurseur du genre post-apo, et son influence se ressent dans de nombreuses œuvres, au cinéma comme dans le manga, la littérature ou le jeu-vidéo !
Mad Max 3, fait ainsi, à la fois partie de l’héritage de Mad Max 2, et vient renforcer l’esthétique Miller-ienne. Un film extrêmement complémentaire qui apporte également son lot d’images et de personnages iconiques & charismatiques (Bartertown, le DOME ! Aunty (Tina Turner), Master/Blaster, les enfants)
Cette trilogie nous à fait réaliser que la cohérence d’un univers permet de s’affranchir de certaines notions basiques de cinéma (scénario et interprétation notamment).

MAD MAX : FURY ROAD

11205147_10153268465137145_2372968700548843133_n (1)

– FURY ROAD : un blockbuster courageux et féministe
FURY ROAD : une redéfinition du cinéma d’action

Titre original : Mad Max: Fury Road
Réalisation : George Miller
Scénario : George Miller, Brendan McCarthy, Nick Lathouris
Acteurs principaux : Tom Hardy, Charlize Theron, Nicholas Hoult, Adelaide Clemens, Zoë Kravitz
Pays d’origine : Australie, U.S.A.
Sortie : 14 mai 2015
Durée : inconnue
Distributeur : Warner Bros. France
Synopsis :Une nouvelle version des aventures du héros post-apocalyptique.

 

 

BANDE ANNONCE
https://youtu.be/woHTUsl66BY

 

 

 

note de MAXIME :
★★★★★★★★☆☆

Fury Road imprime la rétine de plans ahurissants, entre iconisation et mouvements virtuoses, on en prend plein la gueule. Et on en redemande ! George Miller se lâche totalement pour notre plus grand bonheur. Maintenant que le numérique est devenu un outil majeur, il peut enfin laisser libre court à son inspiration. On sort lessivé de ce 4ème volet, content de voir ce qui semble être le meilleur épisode de la franchise. L’euphorie nous fait peut-être écrire des choses un peu exagérées mais qu’importe, on a pris notre pied. Derrière toutes ces scènes d’action se cache un blockbuster courageux et ouvertement féministe.

L’intégralité de la critique de MAXIME, ICI

© Warner Bros. France

© Warner Bros. France

note de GEORGESLECHAMEAU :
★★★★★★★★★☆

Alors oui :
MAD MAX: FURY ROAD est hyper-bourrin, mais il n’est PAS qu’une succession de scènes d’actions…
Effectivement… Le scénario, posé sur papier, n’est pas très étoffé (une course-poursuite, aller/retour). Mais cela ne veut pas dire qu’il est inexistant, au contraire, il est gargantuesque.

Dans la lignée des trois précédents films (surtout les deux derniers en fait), l’univers de Mad Max ne se raconte pas, il se vit… Et pourtant, il est extrêmement complexe ! Le talent de George Miller réside aussi là – allier direction artistique, personnages, et scènes d’action démentes pour décrire un environnement incroyablement cohérent. Et encore mieux, il est d’une complémentarité totale avec les trois films précédents !!!

L’intégralité de la critique de GEORGESLECHAMEAU, ICI

Mad Max Fury Road Jumping To Car Wallpaper

note de VIVIEN :
★★★★★★★☆☆☆

“Un défouloir techniquement irréprochable à la première demi-heure dantesque, mais qui pèche malheureusement par son écriture de série Z.”
VIVIEN

Mad MAx -Fury Road - Poster Posse (13)

note de PEPE LUCHO :
★★★★★★★★★☆

“Un film jouissif qui balaye la concurrence (Marvel…), notamment grâce à une réalisation intense et un scénario sans gras, qui nous ménage de courts moments de répits dans cette folie furieuse. Courez-y !”
PEPE LUCHO 

tom-hardy-mad-max-fury-road

note de COLIN :
★★★★★★★★★☆

“Le côté spectaculaire est au rendez-vous par contre ils se sont trompés de titre c’est MAD FURIOSA le vrai personnage furieux et emblématique à souhait !”
suivre @colin

mad-max-fury-road-four-new-character-posters1

À LIRE ÉGALEMENT :
– RÉTROSPECTIVE: la trilogie MAD MAX
LES 4 TRAILERS DINGUES de MMFR
– Les créas de Poster Posse pour MAD MAX : FURY ROAD
– CONCOURS : de nombreux lots à gagner 

 

 

2
Laisser un commentaire

Please Login to comment
avatar
2 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
GeorgeslechameauRobin Recent comment authors
  S'abonner  
Récents Anciens Populaires
Notifications :
Robin
Invité
Robin

Bon dossier que vous nous pondez là ! Bravo à vous ! Je suit de plus en plus votre blog et vos critiques sont généralement très intéressante. Surtout lorsque vous rentrez dans de l’analyse de mise en scène. Pour ce qui est de Mad Max, ce qui faut retenir est comme vous le dites si bien : la création d’un genre, d’un univers et c’est en cela que cette oeuvre est si marquante. Pour ma part, j’ai vu le 1 et le 2 et outre le fait de voir à quel point George Miller était visionnaire, les films ne m’ont pas spécialement marqués en tant que tel. A noté l’excellent jeu Fuel qui reprend à la lettre les codes de Mad Max ! Après vivement Jeudi et la sortie de Fury Road qui devrait être absolument génial !

Georgeslechameau
Membre

Merci ! Bah, on va continuer à faire ce genre de trucs si tu trouves ça cool.

OUAIS fury road, ça va être fou – les premières critiques sont dingues !

Rétrospective MAD MAX

2