Malgré de nombreux projets risqués et ambitieux comme Birth de Jonathan Glazer, The Hours, ou plus récemment Paperboy, Stoker ou Strangerland, la carrière de Nicole Kidman est en perte de vitesse depuis quelques années. La faute à de mauvais choix personnels et artistiques, nuisant à sa crédibilité d’actrice… Un respect pourtant durement gagné à la fin des 90’s avec notamment Prête à Tout de Gus Van Sant, PORTRAIT DE FEMME, et le Eyes Wide Shut de Kubrick.

Il se pourrait toutefois, qu’on assiste à un (second) renouveau artistique chez Nicole Kidman.
C’est en tous cas ce que laissent présager deux rumeurs enthousiasmantes, à propos de nouvelles collaborations avec Jane Campion.

AVT_Jane-Campion_1238

La réalisatrice donnera ainsi une seconde saison à sa magnifique et complexe mini-série Top of The Lake.
Nicole Kidman pourrait y apparaître, aux cotés d’Elizabeth Moss (Mad Men, Queen of Earth), déjà présente dans la première saison.

Jane Campion et Nicole Kidman sont également rattachées au projet The Flamethrowers (dont nous vous parlions ICI) qui devrait mêler intime, portrait de femme, politique, et captation de l’ambiance d’une époque – en écho à notre présent.

maxresdefault (1)flamethrowercover

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le programme de The Flamethrowers n’est d’ailleurs pas sans rappeler le singulier PORTRAIT DE FEMME (1996), dans lequel une excellente cohésion artistique permit de transcender le livre d’Henry James dont il était l’adaptation. Jane Campion y observait la condition de la femme, la critiquait avec subtilité et par de nombreux moyens. Sa sensibilité, l’élégance sobre de sa mise en scène, sa direction d’acteurs fine, ou la précision de sa reconstitution.
Nicole Kidman y brillait, au même titre que les autres acteurs (avec tout de même, un gros +++ pour John Malkovitch), tout en se constituant une aura de charisme/féminité/indépendance qu’elle exploitera longtemps par la suite.

Nous reviendrons en détail sur la filmographie de Jane Campion pour préparer l’arrivée (le 28/10/15) d’un coffret rassemblant ses courts métrages, films et séries !

Suivre @Georgeslechameau

Print Friendly, PDF & Email

12
Laisser un commentaire

Please Login to comment
avatar
3 Comment threads
9 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
3 Comment authors
MaximeGeorgeslechameauJiminy Recent comment authors
  S'abonner  
Récents Anciens Populaires
Notifications :
Jiminy
Invité
Jiminy

Encore un supposé “critique” qui ne connait rien à la carrière de Nicole Kidman mais qui se permet des commentaires bien désobligeants (et ridicules). En quoi la carrière de Kidman est-elle en perte de vitesse? Parmi les films que vous citez, il y a The Hours (2003) pour lequel elle a remporté l’Oscar et de multiples récompenses, “Birth” (2005) de Jonathan Glazer dans lequel elle livre une performance sublime (saluée par la critique), Paperboy (2012) (dans lequel elle est juste géniale en bimbo et pour lequel elle a reçu encore une fois de multiples nominations, aux Golden Globes, SAG Awards, etc…) et Stoker (2013) et Strangerland (2015) pour lesquels elle a également reçu d’excellentes critiques (et que je suis sur vous n’avez pas vus). Et bien sur, vous évitez soigneusement et probablement volontairement de citer “Rabbit Hole”, film de John Cameron Mitchell, qu’elle a produit elle-même et pour lequel elle a reçu une nouvelle nomination à l’Oscar en 2011. Sans parler de son travail au théatre, actuellement à Londres, sa pièce Photograph51 reçoit des critiques fabuleuses (le New York Times parle de “perfection” au sujet de sa performance). Alors de quoi parlez-vous? Quelle est donc cette “perte de vitesse” dont vous parlez? Est-ce parce que ses films ne font pas de FRIC au box office? (réveillez vous, Kidman n’a jamais rapporté beaucoup d’argent au BO, elle est avant tout une grande artiste). Ou est-ce parce qu’elle a maintenant 48 ans et qu’elle ne vous fait plus “bander”? (dans ce cas, contentez vous de regarder les films avec Jennifer Lawrence en boucle et évitez d’écrire des articles sur les actrices de plus de 40 ans). Dire qu’elle a perdu sa crédibilité est HONTEUX et ne fait que révéler votre ignorance, votre manque de culture et votre misogynie. BEURK.

Jiminy
Invité
Jiminy

Cette aura de charisme/féminité/indépendance dont vous parlez, elle l’exploite à merveille dans Strangerland sorti cet année et dans lequel elle est formidable. Je vous le conseille VIVEMENT.

Jiminy
Invité
Jiminy

Birth, The Hours, Paperboy, Stoker et Strangerland ont nui à la crédibilité d’actrice de Nicole Kidman? La bonne blague…
Comment une telle idiotie peut-elle être écrite sur un site qui s’appelle “Le Blog du Cinéma”? C’est pathétique et digne d’un critique de troisième zone d’un magazine people, qui ne voit pas les films dont il parle et se contente de regarder les photos des stars sur tapis rouge pour former son “jugement”…

Un second projet commun pour Nicole Kidman et Jane Campion !