© 20th Century Fox France

[CRITIQUE] BROOKLYN

Scénario et dialogues
8
Mise en scène
7.5
Photographie
7
Émotions et larmes
8.5
Note des lecteurs12 Notes
5
7.8

BROOKLYN a été présenté au Festival de Sundance 2015 dans la catégorie Premieres. Réalisé par l’irlandais John Crowley, dont on a vu récemment Closed Circuit , il offre à l’actrice irlandaise Saoirse Ronan, vue dans Le Grand Budapest Hotel, le très beau rôle romantique de l’immigrée irlandaise Eilis Lacey qui vient s’installer et chercher du travail  en Amérique, sur les conseils d’un prêtre irlandais(fabuleux Jim Broadbent). De nombreux films ont traité de ce sujet au début des années 30, Comme Il était une fois en Amérique, mais BROOKLYN aborde une période un peu moins connue, l’immigration des années 50, juste un peu avant la fermeture des services d’immigration d’Ellis Island à New York. BROOKLYN suit le parcours d’Eilis, ses doutes, sa tristesse de quitter sa mère et sa sœur, mais aussi ses efforts d’intégration en tant que de vendeuse dans un grand magasin, ses rencontres avec les jeunes femmes qui partagent sa pension, sa volonté de faire des études, de prendre en main son avenir.

Photo du film BROOKLYN
© 20th Century Fox France

Son cœur balancera entre deux amours – son gentil gars italien Tony, incarné par l’acteur américain Emory Cohen, qu’on avait croisé dans The Gambler, – et Jim un garçon de bonne famille irlandais (Domhnall Gleeson aperçu dans Il était temps)… et devra choisir entre deux pays : une communauté statique et religieuse dont elle connaît déjà tous les codes, et une autre vie, plus aventureuse, exotique et surprenante, au sein d’une autre communauté de Brooklyn, l’italienne.

« Un drame romantique, dont l’héroïne choisit avec courage et ambition son destin dans l’Amérique des années 50. »

Le film, que le scénariste romancier Nick Hornby a adapté du roman de Colm Toibin,  traite avec beaucoup de pudeur et de finesse, de l’exil et du mal du pays, de la rupture avec ses origines, de la quête de l’identité, de l’ambition que l’on se donne pour trouver sa place dans la vie, pas celle que la famille ou les conventions nous octroient, mais celle que l’on se choisit.  Il y a beaucoup d’émotions et de larmes dans ce film, pour peu que l’on soit sensible au genre romantique et aux rêves grandioses de tous les possibles de l’Amérique portés par ces européens, qui le plus souvent étaient déçus et connaissaient une autre forme de misère.

Sylvie-Noëlle

D’ACCORD ? PAS D’ACCORD ?

INFORMATIONS

Titre original : Brooklyn
Réalisation : John Crowley
• Scénario : Nick Hornby, inspiré du roman de Colm Toibin
• Acteurs principaux : Saoirse Ronan, Domhnall Gleeson, Emory Cohen, Jim Broadbent, Julie Walters
• Pays d’origine : Royaume Uni, Irlande, Canada
• Sortie : 9 mars 2016
• Durée : 1h45 min
• Distributeur : 20th Century Fox France
• Synopsis: Eilis Lacey décide de quitter l’Irlande et  d’émigrer dans les années 50  en Amérique, terre de promesses. Elle s’intègre dans ce nouveau pays, tombe amoureuse… mais le passé et sa terre natale se rappellent à elle, et elle doit revenir en Irlande. Elle sera confrontée au choix entre deux pays.

BANDE-ANNONCE

Rédactrice
S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
eva H-L
eva H-L
Invité.e
20 mars 2016 0 h 47 min

Oui c’est un film tendre et charmant. J’ai eu peur de m’ ennuyer au début. Pas de choc cinématographique. L’ambiance un peu austère, l’influence du religieux me faisaient craindre le pire…
Et puis finalement, je me suis prise au jeu des années 1950. J’ai été émue par le courage et la droiture des sentiments de l’héroïne et de son amoureux !
il y a 3 minutes · Répondre

Plus d'articles
OXYGÈNE, quand Aja s’essaye à la SF – Critique
PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com
2
0
Un avis sur cet article ?x
()
x