© Sophie Dulac Distribution

LIL’ BUCK REAL SWAN, des parkings du ghetto aux planchers des opéras – Critique

Le documentaire réalisé par le Français Louis Wallecan retrace l’itinéraire de Lil’ Buck, un jeune danseur des quartiers pauvres de Memphis devenu chef de file du Jookin.

Issu du Gangsta-Walk, le Jookin est une danse hip-hop qui émerge à la fin des années 1980 dans les quartiers pauvres de Memphis. Elle mélange des mouvements de popping et de gliding dans lesquels les danseurs effectuent de rapides pas de danse composés de glissades sur leurs pieds. Le documentaire insiste dans son premier tiers sur l’ancrage socio-culturel qui permet à cette danse de se développer et l’importance des lieux iconiques de son émergence. Le Jookin est une discipline de la rue, des ghettos pauvres de Memphis qui la façonnent pour en faire bien plus qu’une danse, une véritable culture underground.

© Sophie Dulac Distribution

Dans ce milieu extrêmement pauvre durement marqué par les phénomènes de gang, le Jookin apparaît pour beaucoup de jeunes comme une échappatoire. Lil’ Buck est l’un d’eux. Il se lance tout entier dans cette pratique et se distingue rapidement par sa virtuosité et surtout sa détermination. Il intègre, via une bourse d’étude, un cours de ballet et perfectionne sa discipline en la mixant à la danse classique. Cette ouverture marque un véritable tournant dans la vie du jeune danseur qui emmène son art vers d’autres horizons. Le hip-hop est une culture du métissage qui se nourrit continuellement de différentes influences, de croisements et de mutations. Le génie de Lil’ Buck est de l’avoir totalement assimilé, profitant de cette plasticité formelle pour créer quelque chose de totalement original.

© Sophie Dulac Distribution

Puis c’est l’envol pour Los Angeles où il se confronte au milieu professionnel. Une rencontre avec Benjamin Millepied, deux univers différents mais un même langage, celui des corps. Arrive alors la reconnaissance internationale et la success story qui en découle. Le documentaire est également ponctué de séquences à l’esthétique clipesque pour capter les mouvements et l’essence de la danse de Lil’ Buck le tout porté par une excellente bande son. Des mises en scènes qui replacent les chorégraphies dans leur milieu d’origine, de magnifiques tableaux composés dans les décors urbains de Memphis.

© Sophie Dulac Distribution

LIL’ BUCK REAL SWAN relate cette ascension sociale exemplaire pour une résonance évidente avec l’actualité de la société américaine en quête de nouveaux récits et de nouvelles figures. Il est poignant de constater à quel point l’art peut tout transcender, faire éclater les cadres, les genres, les codes et les plus hermétiques frontières. Il n’y a plus que la danse et Lil’ Buck qui glisse sur le monde, de l’asphalte brûlant des parkings du Tennessee aux parquets luxueux des opéras du monde entier. Danser pour ne pas se faire happer par la criminalité et échapper au déterminisme de la pauvreté.

Hadrien

Votre avis ?

Note lecteurs1 Note
Titre original : Lil' Buck Real Swan
Réalisation : Louis Wallecan
Scénario : Louis Wallecan
Acteurs principaux : Lil' Buck
Date de sortie : 12 août 2020
Durée : 1h25min
4
Magnifique

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.

Plus d'articles
LE DEFI DU CHAMPION, surprenante plongée dans les abîmes du foot italien – Critique