Photo du film WHAT KEEPS YOU ALIVE

WHAT KEEPS YOU ALIVE ? Attendre la fin – Critique

WHAT KEEPS YOU ALIVE nous avait été vendu comme un surprenant survival, mené d’une main de maître par Colin Minihan, co-réalisateur du cultissime Grave Encounters. Malheureusement, en voulant surjouer la carte de l’artistique, le film perd drastiquement de son éclat.

On l’avait attendu. L’un des derniers longs-métrages du réalisateur canadien Colin Minihan est enfin disponible en France depuis le 26 février sur Shadowz, la plateforme VOD dédiée au cinéma de genre. On nous l’a bien vendu. Du survival inédit, un couple de jeunes mariées, l’une sociopathe, le cadre de la forêt comme terrain de jeu. Pour Shadowz, « le clou est définitivement enfoncé : pour Colin Minihan, plus qu’une réussite, WHAT KEEPS YOU ALIVE est un aboutissement ». On voulait voir ça. L’étoile montante de l’horreur, celui qui a réussi à dépoussiérer le found footage avec Grave encounters, se lance dans un nouvel exercice de style. La hype était grande. Toutefois, le soufflé retombe.

SHADOWZ, notre sélection spéciale Halloween

Effectivement, on ne peut le nier, WHAT KEEPS YOU ALIVE est un aboutissement. Il est plus que certain, à la vision du film, que Colin Minihan souhaitait y démontrer toute l’étendue de son talent. L’imagerie est superbe. Le réalisateur prend un plaisir fou à jouer sa partition. Il connaît le genre et étale sa science. On y voit des appels de pied répétés à Psychose et à La Nuit du chasseur, aussi un goût certain pour le contemplatif de Van Sant, le dogme de Von Trier et même l’esthétisme de Winding Refn. Sauf que, et c’est là où le bât blesse, la liste des ingrédients se révèle beaucoup trop longue pour faire de WHAT KEEPS YOU ALIVE un plat équilibré. Il s’agit d’un film de passionné, techniquement bien exécuté, certes. Mais bien trop lourd et indigeste.

Photo du film WHAT KEEPS YOU ALIVE
Tiberius Film

On comprend néanmoins l’ambition derrière le projet. Minihan a séduit les amateurs de genre en 2011 avec Grave Encounters, où il partageait encore l’affiche avec Stuart Ortiz – seconde moitié du duo The Vicious Brothers. Un found footage brillant sur fond d’exploration urbaine, à l’origine de l’engouement pour la pratique sur le Web. Or, il semblerait que Minihan souffre de demeurer l’un des hommes derrière Grave Encounters. Dans l’horreur, le found footage demeure perçu comme « facile » et « sans ambition ». D’où peut-être une certaine frustration et l’envie de déployer ses qualités de metteur en scène sur plus d’une heure trente. La démonstration est esthétiquement épatante. Cependant, l’ensemble paraît rigoureusement scolaire. Et WHAT KEEPS YOU ALIVE finit par ressembler à un patchwork, où s’enchaînent des séquences, certes belles, mais à la cohérence toute relative.

Pourtant, ce film était prometteur. Colin Minihan recèle énormément de talent. L’exercice de style lui colle brillamment à la peau. Grave Encounters en est l’illustration pour le found-footage, Bloody Sand pour la comédie horrifique. WHAT KEEPS YOU ALIVE aurait pu être un fabuleux survival, rythmé et angoissant. Hannah Emily Anderson est une chasseresse envoûtante, Brittany Allen, une parfaite victime hitchcockienne. Dans ses fulgurances, le film offre véritablement tension et suspense. Seulement, à trop se perdre dans ses ambitions artistiques, il en oublie de dérouler son histoire, laissant le spectateur hagard, en proie à un certain ennui. Et c’est d’autant plus dommageable que WHAT KEEPS YOU ALIVE s’achève dans un surprenant crescendo à tambour battant. Or, l’éjaculation fut si longue à venir que l’on s’est vite lassé du coït.

Photo du film WHAT KEEPS YOU ALIVE
Tiberius Film

Malgré tout, WHAT KEEPS YOU ALIVE mérite d’être vu. Car il s’agit, à n’en point douter, d’un film charnière dans la carrière de son réalisateur. À présent libéré de toute sa frustration créative, Colin Minihan peut vraisemblablement s’engouffrer plus loin dans la brèche du cinéma de genre. On ne peut lui reprocher ses ambitions, même si, à trop en faire, il nous laisse le sentiment de s’être perdu en chemin. Toutefois, le talent demeure et ne demande qu’à s’étendre. Et c’est là tout le mal qu’on lui souhaite.

Lily Nelson

Votre avis ?

Note lecteurs0 Note
Titre original : What keeps you alive
Réalisation : Colin Minihan
Scénario : Colin Minihan
Acteurs principaux : Brittany Allen, Hannah Emily Anderson
Date de sortie : 2018
Durée : 1h39min
2
Mi-molle

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.

Plus d'articles
MOXIE et le pop féminisme – Critique