Pour son second long-métrage, ÔTEZ-MOI D’UN DOUTE, Carine Tardieu offre une comédie douce-amère sur la paternité et la place que trouve l’enfant au sein de sa relation avec ses parents.

Le dernier film de Carine Tardieu, l’émouvant Du vent dans mes mollets, avait créé une attente du film suivant. Rencontrée à Bordeaux, la réalisatrice dit qu’il lui a fallu cinq années d’incubation et de gestation, le temps de “se nourrir, esquisser les idées jusqu’à en trouver une sur laquelle je pouvais implanter mon sujet ». Pour ÔTEZ-MOI D’UN DOUTE, c’est l’histoire touchante d’un ami qui l’a “poussée à s’interroger sur ce qu’est être un père: le fait d’avoir élevé son enfant ou les liens du sang avant toute chose “.

Photo du film ÔTEZ-MOI D'UN DOUTE

Pour Erwan (François Damiens), père veuf qui élève sa fille enceinte Juliette (Alice De Lencquesaing), c’est en effet un sacré choc de découvrir à cinquante ans que son père biologique Bastien (Guy Marchand) n’est pas celui qui l’a élevé. Pourtant, le gars gère des crises autrement plus importantes dans son travail puisqu’il est démineur de bombes! Dès lors, le ton du film est donné, et il sera tout du long parsemé – un peu trop – de moult métaphores et symboles, même dans les choix musicaux. Car la réalisatrice “trouve plutôt amusant que le spectateur soit complice de ces métaphores, qu’elles soient assumées ou proviennent de l’inconscient“.

Erwan avance donc en terrain miné et démêle le fil de sa vie. Il fait la connaissance de son véritable père Joseph (André Wilms), un chic type, avec qui il tente de nouer une relation. La réalisatrice parvient à rendre particulièrement émouvante et délicate cette découverte entre deux hommes qui s’apprivoisent. En parallèle, et c’est l’autre point fort de ÔTEZ-MOI D’UN DOUTE, Erwan porte un nouveau regard sur son propre rôle de père et se comporte autrement envers Juliette. En voulant éviter de reproduire ce secret de famille, il commet des erreurs, mais là encore, la relation entre père et fille est touchante. La réalisatrice offre ainsi au spectateur emphatique de beaux portraits de pères, hommes sensibles et vulnérables, qui doutent mais se mettent aussi à nu. L’on reconnaît d’ailleurs la patte de l’un de ses co-scénaristes Michel Leclerc, dont les films évoquent si bien la sensibilité masculine (La vie très privée de Monsieur Sim).

”Ôtez-moi d’un doute, une touchante comédie qui offre une réflexion sur les ressorts de la paternité.”

Si la distribution des personnages principaux est parfaite, les personnages secondaires, pour lesquels la réalisatrice “s’autorise une forme de fantaisie et un décalage au réel “, ne sont pas en reste et sont particulièrement savoureux. Ainsi Brigitte Roüan (Mal de Pierres) en détective moqueuse donneuse de leçons, Esteban (L’effet aquatique) en stagiaire maladroit et Sam Karmann (Grand Froid) en généticien. Pourtant, la réalisatrice n’a pu s’empêcher de vouloir rajouter à sa comédie une touche romantique en créant un début d’histoire d’amour entre Erwan et sa demi-sœur, la fille de son père biologique, Anna (Cécile de France). Même si Anna a une relation aussi particulière à son père, la dimension tragi-comique que prend alors l’intrigue apporte une tension autre que celle de la relation aux pères qui, par son originalité, aurait pu se suffire à elle-même.

En traitant de la paternité et de la filiation, c’est aussi une thématique chère à son cœur que la réalisatrice a abordée: la juste place de chacun au sein d’une famille et l’émancipation des enfants vis à vis des parents. Car ce que montre aussi le film, c’est qu’il est bien plus beau pour des parents d’offrir la liberté à leurs enfants que d’attendre que ceux-ci s’en emparent. ÔTEZ-MOI D’UN DOUTE se révèle donc une comédie qui déborde d’amour, tantôt bouleversante, tantôt drôle, et qui incitera peut-être les enfants à regarder leurs pères avec un peu plus d’indulgence.

Sylvie-Noëlle

Votre avis ?

[CRITIQUE] ÔTEZ-MOI D'UN DOUTE
Titre original : Ôtez-moi d’un doute
Réalisation : Carine Tardieu
Scénario : Carine Tardieu, Raphaëlle Moussafir, Michel Leclerc
Acteurs principaux : François Damiens, Cécile de France, André Wilms
Date de sortie : 6 septembre 2017
Durée : 1h40min
4.0Émouvant
Avis des lecteurs 0 Avis


D'accord ? Pas d'accord ?

Notifications :
avatar
Tri par:   récents | anciens | populaires
Lorenz
Invité

Toutafé d’accord avec votre analyse. Douce-amère, un peu trop de sujets (éparpillés) – mais un feel-good movie à la française bien servie par ses acteurs.

françois leseur
Invité
françois leseur

votre commentaire est tout à fait pertinent . vous êtes , bien sûr , plus douée que moi pour trouver les mots justes . voici , ce que je dirais de ” otez moi d’un doute ” : si vous n’avez pas trop le moral , si vous avez envie de passer un bon moment sans se tracasser l’esprit , aller voir ce film . les acteurs principaux et les seconds rôles sont formidables ( j’ai bien aimé esteban ) . c’est une comédie , évidemment , mais beaucoup de passages sont très émouvants et incitent à la réflexion . ce qui prouve bien que l’on peut faire un très bon film sans violence , sans sexe sans effets spéciaux et de plus tourné au bord de la mer et non à paris ce qui ne gâte rien

wpDiscuz