Sept étrangers se réveillent dans une ville déserte sans savoir comment ils ont atterri en ce lieu. Ils réalisent très vite qu’ils sont observés en permanence via des caméras de sécurité et qu’il leur est impossible de s’échapper. Pour survivre et résoudre le mystère entourant leurs vies, ils vont devoir unir leurs forces.

Note de l’Auteur

[rating:5/10]


Saison : 1
Nombre d’épisodes : 13
Format : 42 minutes
Date de 1ère diffusion en France : le 7 juin 2010 aux Etats-Unis
Création :
Avec , ,
Bande-Annonce :

ARVE Error: id and provider shortcodes attributes are mandatory for old shortcodes. It is recommended to switch to new shortcodes that need only url

Surfant sur un concept rendu célèbre grâce à des productions comme , , ou encore la série , est une création à suspense racontant les mésaventures de sept personnes n’ayant a priori rien en commun se réveillant dans une ville fantôme. Et pour ne rien manquer, chaque recoin de cette ville parsemée d’embuches est analysé par l’œil froid et méticuleux d’une caméra. Alors si les fans de thriller en huit-clos salivent déjà sur ce script, le résultat les fera presque déchanté.

Partant d’une bonne intention, Persons Unknown aura deux impacts dans l’esprit des spectateurs : soit ces derniers seront captivés de part en part par les errances des personnages et les découvertes disséminées et révélées au compte-goutte, soit ces mêmes spectateurs n’auront ni chaud ni froid face à ces péripéties qui tournent en rond dès le quatrième épisode. Non pas que le scénario soit mauvais mais il ne casse pas de brique et fait figure de déjà-vu. Pire, sans révéler les grandes lignes, disons que le dernier épisode fait autant d’effet qu’un malheureux pétard mouillé et laisse présager à peu près tout sauf le meilleur pour la suite des évènements si deuxième saison il y avait. Restera pour nous faire passer la pilule avec moins de difficultés des acteurs impliqués dans leur rôle respectif et une mise en scène remplissant parfaitement le cahier des charges du genre.

Au final, Persons Unknown souffre de la popularité de ses aînés. Loin d’être mauvaise, cette série manque le coche par son manque de prétention et son aisance à tomber dans la facilité. Un peu plus de personnalité et de créativité n’auraient pas fait de mal. Attendons de voir si son créateur, Christopher McQuarrie, arrive à redresser la barre et vite sous peine de tomber dans l’oubli avant même d’avoir pu réellement décoller.