Des images tirées des photographies aériennes de l’artiste espagnol Hector Garrido se succèdent dans une séquence d’ouverture magnifique, englobée par une bande son inquiétante. Les sublimes marais de la réserve de Donana, en Andalousie, constituent le parfait décor de ce thriller glauque et prenant.

Lors de fêtes locales, les cadavres mutilés de deux adolescentes sont découverts dans les marais qui entourent un petit village. Deux policiers (Raùl Arévalo et Javier Gutiérrez), que tout oppose, sont dépêchés spécialement dans la région pour mener l’enquête.

« Les sublimes marais de la réserve de Donana en Andalousie constituent le parfait décor de ce thriller glauque et prenant. »

Il y a des airs de True Detective dans LA ISLA MINIMA. Les marais sont au cœur de l’intrigue et fournissent le décor, bien sûr, mais aussi une ambiance particulière, pesante, et un climat apparemment changeant ! Le réalisateur Alberto Rodríguez s’en empare parfaitement dans une excellente séquence qui utilise les méandres lors d’une course poursuite nocturne particulièrement prenante. La séquence finale est quant à elle efficace, sans esbroufe. Les pluies diluviennes qui s’abattent sur la région procurent là un moment d’une grande tension.

la-isla-minima-bande-annonce

@Le Pacte

Le duo de flics nous rappellent lui aussi celui de l’excellente série True Detective Le contraste est fort entre le petit trapu , violent, dynamique, et le grand type renfermé, arrivé tout droit de Madrid, dépaysé et ébranlé par l’ambiance locale. Le « calme » et l’ « explosif » enquêtent de manière pragmatique, sans que le scénario nous surprenne vraiment. On se doute que les non-dits alliés aux cultes occultes locaux réservent leurs lots sordides. Mais Alberto Rodríguez ne nous entraîne jamais vraiment en territoire inconnu. Tout comme il met en scène une opposition très caricaturale entre les deux hommes, où la nuance n’a pas vraiment sa place. LA ISLA MINIMA reste un très bon thriller, captivant et esthétiquement abouti, mais il manque peut-être une touche de folie, un brin d’humour ou plus de profondeur ( au choix !) pour en faire un véritable objet de cinéma. Les multiples récompenses du film (10 Goyas, équivalents de nos Césars) auraient alors été pleinement justifiées.

author-twitter@carnetscritique

Les autres sorties du 15 juillet 2015

INFORMATIONS

15 juillet 2015 - La ISla Minima

Titre original :
Réalisation : Alberto Rodriguez
Scénario : Alberto Rodriguez, Rafael Cobos
Acteurs principaux  : Raùl Arévalo, Javier Gutiérrez, Antonio de la Torre
Sortie : 15 juillet 2015
Durée :1h44min
Distribution: Le Pacte
Synopsis : Deux flics que tout oppose, dans l’Espagne post-franquiste des années 1980, sont envoyés dans une petite ville d’Andalousie pour enquêter sur l’assassinat sauvage de deux adolescentes pendant les fêtes locales. Au coeur des marécages de cette région encore ancrée dans le passé, parfois jusqu’à l’absurde et où règne la loi du silence, ils vont devoir surmonter leurs différences pour démasquer le tueur.

BANDE-ANNONCE