Affiche du film THE TROLL HUNTER

Un groupe d’étudiants norvégiens partent à la recherche de mystérieux trolls géants. Au fil de leurs recherches ils vont découvrir ce que le gouvernement leur a caché pendant des années…

Note de l’Auteur

[rating:6/10]

Date de sortie : inconnue
Réalisé par André Øvredal
Film norvégien
Avec Otto Jespersen, Hans Morten Hansen, Tomas Alf Larsen
Durée : 1h43min
Titre original : Trolljegeren
Bande-Annonce :

ARVE Error: id and provider shortcodes attributes are mandatory for old shortcodes. It is recommended to switch to new shortcodes that need only url

Méfiez-vous des conspirations gouvernementales ! Et peut-être aussi des films usant à l’infini de ce sujet. The Troll Hunter, un film sur de méchants Trolls ? Non pas vraiment… le gouvernement nous cache leur existence et les protège même… Non satisfait de cette particularité, The Troll Hunter est aussi un faux documentaire qui use de toutes les astuces possibles: du texte introductif pour nous expliquer comment les rushes ont été retrouvés, à l’appel de recherche lancé auprès du public en fin de film.

Photo (1) du film THE TROLL HUNTER

Malheureusement à trop vouloir en faire, le film oscille entre la pale copie du projet Blair Witch de Daniel Myrick et d’Eduardo Sánchez, et une histoire de plus sur les Trolls. Ce mélange fait de The Troll Hunter un film intéressant mais finalement décevant. Il traine quelque fois en longueur et multiplie indéfiniment les informations sur les Trolls. C’est ainsi que les différentes espèces de Trolls bénéficient d’une carte d’identité bien établie à la fin du film. Un film qui n’est que faussement informatif et absolument pas saisissant.

Contrairement au projet Blair Witch, le film prend le parti-pris de nous montrer les Trolls à l’image. Les amateurs d’images seront satisfaits, mais cette désacralisation empêche dans un même temps l’angoisse de s’installer. Nous ne craignons plus leur apparition, au contraire, notre curiosité nous permet d’apprécier leurs attaques alors que nous sommes simplement confortablement installés dans nos sièges. Les protagonistes sont effrayés, nous non.

Photo (2) du film THE TROLL HUNTER

Nous passons un bon moment devant ce film plus amusant que vraisemblable.

L’effet « faux documentaire » ne prend pas. Impossible de se laisser piéger par l’écriture du film. Les scènes nocturnes dans la forêt sont finalement peu nombreuses. Il faut donc ne pas s’attendre à d’intenses émotions. Les paysages norvégiens sont sublimes et le film n’est pas dénué d’humour. Le chasseur de Troll interprété par Otto Jespersen est un aventurier un peu décalé. Nous passons un bon moment devant ce film plus amusant que vraisemblable. Il nous évoque régulièrement de « convention collectif » signée entre chasseurs de Troll et de son « boulot de merde ». Il désacralise ses actes courageux : cet aspect est un des plus intelligents du scénario.

Le film ne semble pas trop se prendre au sérieux, heureusement, cela nous permet de passer un excellent moment. Et comme l’a dit justement l’un des spectateurs à la sortie de la salle « ne vous inquiétez pas aucun Troll n’a été maltraité pendant le tournage ».