HAPPY END, le nouveau film de Michael Haneke, réunira a son casting Jean-Louis Trintignant, Isabelle Huppert, Mathieu Kassovitz (dont on ne se remet toujours pas de son incroyable prestation dans la non moins fantastique série Le Bureau des Légendes), ou encore Toby Jones.

Synopsis“Tout autour le Monde et nous au milieu, aveugles.” Instantané d’une famille bourgeoise européenne.

Pourquoi on l’attend : Parce que Haneke.
Un réalisateur qui, quoi qu’on en pense, continue à surprendre à chaque film. Il suffit de repenser au combo La Pianiste / Caché / Ruban BlancAmour (dont deux Palmes d’Or, un prix de mise en scène et deux d’interprétations) pour se rappeler à quel point ses films, par l’allégorie, la réflexion philosophique, par une sensibilité aux petites choses du drame, frontalement avec ce fameux style “caméra-vérité”, par la puissance implacable d’imbrications scénaristiques, par la violence comme discours, ou même tout cela à la fois et bien d’autres choses… Bref: Haneke est un inestimable stimulant pour notre imaginaire cinématographique.

michael haneke, réalisateur de Happy End

toujours aussi trouble, Michael Haneke

Donc avec cette première image, ce synopsis et ce casting, il y a déjà matière. D’après Première, HAPPY END  traitera comme Jupiter’s Moon et certainement In The Fade également en compétition à Cannes, des migrants. Haneke traitera ainsi de la Jungle de Calais, et confrontera une “famille européenne”, au “monde autour”. Comment Haneke abordera cette question ? Comment le réalisateur autrichien dirigera t-il son puissant casting composé d’habitués dont il a déjà su tirer le meilleur, et de charismatiques nouveaux venus ? HAPPY END aura t-il un aspect plutôt classique comme le laisse entendre cette image, ou moderne, brut, différent ? Sera t-il un brûlot politique et social, reposera t-il sur ses personnages ? Sa représentation d’un contexte socio-politique ? Sur la froideur connue (mais relativement démentie avec Amour) de son réalisateur ?

Les questions s’ajoutent, interagissent et nous HYPENT.
On sera fixés à partir du 18 mai 2017, lors du prochain Festival de Cannes. En attendant, un premier extrait, évidemment malaisant

Georgeslechameau

VOTRE AVIS ?