Du mardi 28 octobre au mardi 4 novembre est organisé au Publicis Cinémas (133 avenue des Champs-Elysées) la 9e édition du Festival du Film Coréen à Paris (FFCP). Fondé en 2006 (à l’époque sous le nom Festival Franco-Coréen du Film)  par trois étudiant coréens : Bae Yong-jae (actuel Président du FFCP), Cha Minchol et Lee Sang-hoon, le festival permettra au public parisien de découvrir des nouveautés et premières françaises ainsi que de redécouvrir des classiques de ce cinéma très diversifié. Chaque séance est proposée au prix de 6€ (4€ pour les moins de 14 ans) et un forfait de 29€ permet un accès à la journée. Au total ce sont 25 longs-métrages et 35 courts-métrages qui seront présentés.

Cette année l’acteur Kim Yun-seok est à l’honneur. Très populaire en Corée, il s’est fait connaître en France avec l’excellent thriller noir et violent The Chaser de Na Hong-jin (2008). Le film sera présenté lors du festival par l’acteur jeudi 30 octobre. Les festivaliers voulant en savoir davantage sur Kim Yun-seok pourront également le voir mercredi dans la comédie Running Turtle (Lee Yeon-woo, 2009) et dans Monster Boy : Hwayi (Jang Joon-hwan, 2013), deux exclusivités du festival. Enfin Kim Yun-seok se dévoilera dans une master class jeudi 30 octobre, à 18h40.

ffcp2014

Parmi les films au programme de cette neuvième édition, on trouvera avant tout des thrillers et polars noirs (neuf longs) ainsi que des drames (sept longs) comme Night Flight de Leesong Hee-il. Si les films coréens qui relèvent de ces deux genres sont généralement distribués en France (on pense notamment à Old Boy, Memories of Murder, ou encore J‘ai rencontré le Diable), la découverte se fera durant cette semaine festivalière avec des styles moins mis en avant, comme le film d’animation (The Fake), la comédie romantique (My Dear Girl, Jin-Young) et la comédie dramatique (Futureless Things). A cela s’ajoute une sélection de cinq classiques du cinéma d’horreur coréen.

L’importante sélection de courts-métrages donnera l’occasion de se faire une idée sur l’éventuel futur de ce cinéma asiatique, avec trois séances programmées entre samedi et lundi. Plusieurs courts-métrages seront en compétition pour le Prix FlyAsiana du meilleur court-métrage, dont le lauréat sera invité au prochain FFCP pour présenter ses films (cette année le lauréat de l’édition 2013 Shin Ju-hwan fait l’objet d’une séance spéciale FlyAsiana mercredi 29 octobre pour une rétrospective de ses films), le Prix Kia du meilleur court-métrage d’animation et le Prix Kumho du meilleur scénario, l’un et l’autre dotes de 1000€. Cette section de court-métrages est l’unique section compétitive du Festival du Film Coréen à Paris et sera analysée par un jury de professionnels du cinéma.
Le cinéaste Lee Su-jin disposera également d’une place à part dans la programmation des courts-métrages. Ce dernier présentera ses trois courts ainsi que son premier long-métrage, A Cappella, primé en mars au 16e Festival du film asiatique de Deauville et dont la sortie en France est prévue le 19 novembre. Avec Lee Su-jin c’est un cinéma porté sur les sentiments et les émotions qui sera montré au public. La rencontre, dimanche 2 novembre, avec ce réalisateur de 36 ans s’annonce particulièrement intéressante.

1
Laisser un commentaire

Please Login to comment
avatar
0 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
0 Comment authors
Recent comment authors
  S'abonner  
Récents Anciens Populaires
Notifications :

[évènement] Festival du Film Coréen à Paris 2014 : 9e édition

1