DANS LEUR REGARD (When They See Us), un fait divers ayant traumatisé l’Amérique : cinq adolescents noirs sont injustement inculpés pour le viol d’une femme dans Central Park.  livre une mini- violente et touchante mettant en avant un système judiciaire gangréné par le racisme. Comment ne pas sortir indemne après le visionnage de cette nouvelle pépite ?

Après un documentaire-choc réalisé par Ken Burns, David McMahon et Sarah Burns – The  (2012) – Ava DuVernay, réalisatrice et également co-scénariste de la série, nous raconte les faits à travers une mini-série de 4 épisodes diffusée sur Netflix. Cinéaste engagée dans la lutte des droits afro-américains, elle s’est laissée convaincre de reconstituer l’affaire après avoir été contactée sur Twitter par l’un des membres de cette tragédie. Le soir du 19 avril 1989, Trisha Meili, une jeune femme blanche travaillant à Wall Street, est retrouvée dans le parc battue et violée. Très vite, la police pense avoir trouvé les criminels : cinq adolescents afro-américains arrêtés au même endroit cette nuit-là. Les jeunes suspects vont se voir forcer d’avouer des faits qu’ils n’ont pas commis. Le véritable agresseur ne sera lui découvert qu’en 2002 grâce à son ADN. L’année de ses aveux, les cinq adolescents auront déjà tous purgé leurs peines. Avec ce contenu poignant à la limite du documentaire, Ava DuVernay relance le débat sur la justice raciste et en profite pour parler de . Après le succès de Chernobyl sur HBO, WHEN THEY SEE US confirme l’engouement du public pour les séries historiques et dramatiques.WHEN THEY SEE US relate le calvaire de ces cinq jeunes afro-américains du point de vue judiciaire mais pas seulement. Les points de vue personnels, policiers, familiaux et politiques apportent une dimension plus qu’intéressante à la série. Là où The Night Of (2016) d’HBO semblait s’y perdre. La mini-série retranscrit au moindre détail près ce « piège » déclenché par la directrice du département des violences sexuelles de Manhattan. Linda Fairstein, nouveau rôle de taille pour Felicity Huffman (Desperate Housewives). Si les policiers blancs usent de leurs pouvoirs et parfois même de leurs forces pour condamner ces adolescents afro-américains sans preuves et par racisme pur et dur, le contexte politique de l’époque est mis en avant au ton nécessaire.

Avec la présence d’extraits TV de l’époque, on peut apercevoir le visage familier de ce genre de polémiques. Le président actuel des Etats-Unis d’Amérique. Donald Trump. Lui, qui à l’époque du procès avait dépensé 85 000 dollars pour faire paraître une annonce d’une page dans les quatre principaux journaux de la ville de New York, appelant à ce que la peine de mort soit rétablie pour ces « cinq criminels ». Justifiant à l’époque, pour le citer « la haine est quelque chose d’utile pour que les choses soient faites ». Si dans la série d’Ava DuVernay, une des mères des victimes déclare par humour « Ne t’inquiète pas, on ne parlera bientôt plus de cet homme », l’écho à notre réalité actuelle est lui, malheureusement bien moins amusant. Une convocation du présent qui intensifie l’émotion présente tout le long de DANS LEUR REGARD.Chaque épisode raconte un événement-clé de cette affaire judiciaire. Dans l’ordre des faits, le premier introduit le crime et les arrestations, le deuxième le procès, le troisième la vie en prison des cinq jeunes afro-américains, et le dernier raconte la vie émouvante de Korey Wise. L’avant-après Central Park Five. Après Selma (2013) ou encore 13th (2016), Ava DuVernay aborde une affaire encore d’actualité (depuis la sortie de la série, les médias relancent l’affaire, Donald Trump réagit, la procureure qui a fait condamner les adolescents est pointée du doigt et continue à nier tout acte répréhensible dans cette affaire). La mini-série arrive à mettre en lumière le profilage racial qu’ont appliqué les forces de l’ordre de l’époque et la réinsertion plus que difficile des cinq accusés à tort. On en viendrait même à se demander si Un Raccourci dans le temps (2018), conte psychédélique totalement raté, vient réellement de la même réalisatrice. Elle qui livre ici une oeuvre splendide et sans fautes, jouant avec le cadre, la lumière et les arcs narratifs comme un génie.

Si Robert de Niro et sont producteurs exécutifs, le casting lui est d’autant plus bluffant. Que ce soit les jeunes acteurs (, , Ethan Herisse, Marquis Rodriguez, Caleel Harris) ou leurs comédiens qui les interprètent une fois adultes (, , Jovan Adepo, Freddy Miyares), leurs interprétations sont bluffantes, crues et captivantes. La quatrième partie de cette mini-série se recentre d’ailleurs essentiellement sur l’incarcération de Korey Wise – condamné à la peine la plus longue – portée par la prestation larmoyante de Jharrel Jerome. L’acteur qui s’est fait connaitre pour son rôle captivant dans Moonlight (2016), le film de Barry Jenkins primé aux Oscars en 2017, admet que son personnage a affecté sa santé mentale.

Ava DuVernay revisite avec réalisme et intensité, l’histoire de ces cinq visages de l’injustice. WHEN THEY SEE US, dresse un portrait dramatique et choquant de l’Amérique où l’inégalité règne en maître. Une nouvelle pépite de la part de Netflix, série la plus visionnée aux États-Unis sur la plateforme depuis son lancement. Une oeuvre remarquable et essentielle tant que le racisme systémique contaminera le monde.

Robin Goffin

Votre avis ?

DANS LEUR REGARD, la mini-série Netflix à voir absolument -
Titre original : When They See Us
Réalisation : Ava DuVernay • Scénario : Ava DuVernay, Julian Breece, Robin Swicord, Michael Starrbury, Attica Locke
Acteurs principaux : Asante Black, Caleel Harris, Ethan Herisse, Jharrel Jerome, Marqui Rodriguez, Marsha Stephanie Blake, Kylie Bunbury, Aunjanue Ellis, Vera Farmiga, Felicity Huffman
Date de sortie : 31 mai 2019
Durée : 64 - 88 min
5.0BOULEVERSANT
Avis des lecteurs 5 Avis