Crédits : Marvel Studios

SHANG-CHI ET LA LÉGENDE DES DIX ANNEAUX, le pari gagnant de Marvel – Critique

Deuxième film de la quatrième phase du Marvel Cinematic Universe, SHANG-CHI ET LA LÉGENDE DES DIX ANNEAUX apporte un vent de fraîcheur aux longs-métrages classiques des studios. 

Depuis Black Panther (2018), les studios Marvel ont proposé des films qui étaient assurément palpitants et addictifs mais malheureusement pas toujours innovants. Enfermée dans un arc narratif qui avait débuté en 2008 avec Iron Man, la franchise avait clairement du mal à se renouveler… Mais c’était avant le passage sur le petit écran qui a permis la diffusion de la pépite Wandavision (2020). Cette dernière, ainsi que les autres séries Marvel, a certes permis de faire patienter le public en attendant la reprise des longs-métrages mais elle a aussi nourri l’impatience et les attentes des spectateurs quant à ces derniers. Sauf qu’avec la récente déception de Black Widow (2021), les studios Marvel semblaient vraiment être à bout de souffle concernant leur production de films… Jusqu’à l’arrivée Simu Liu dans la franchise avec le personnage de Shang-Chi qui est peut-être devenu synonyme des belles surprises à venir.

Crédits : Marvel Studios

Dans les tiroirs de Marvel depuis les années 1980, SHANG-CHI ET LA LÉGENDE DES DIX ANNEAUX est assurément la surprise de cette fin d’été. Shang-Chi, incarné par Simu Liu, mène une vie tranquille à San Francisco jusqu’au jour où son passé le rattrape. Son père (l’iconique Tony Leung), qu’il pensait avoir fui, l’a finalement retrouvé et il se retrouve à affronter ce dernier qui n’est autre que le leader du groupe terroriste des Dix Anneaux. Avec un synopsis aussi pauvre et manquant d’originalité, il était difficile de ne pas craindre ce nouveau film Marvel. Avec une nouvelle origin story assez fade, les studios continuaient de faire stagner une histoire qui n’a pas connu de réel développement depuis Spider-Man : Far From Home (2019). Mais cela été sans compter sur les nombreux atouts du film. Loin d’être une conventionnelle origin story, le film permet une plongée dans la culture asiatique avec un hommage aux arts martiaux qui vient renouveler les scènes d’action auxquelles que les studios Marvel nous avaient habitués.

Tout d’abord, SHANG-CHI ET LA LÉGENDE DES DIX ANNEAUX permet de faire une passerelle intéressante avec Iron Man 3 puisque Tony Leung incarne désormais le « vrai » Mandarin après l’usurpation d’identité de Ben Kingsley. Ce dernier, en comédien ridicule, assure quelques scènes comiques que l’on n’aurait pas soupçonné. Mais le véritable atout du film reste le duo entre Awkwafina (Katy) et Simu Liu. Les studios Marvel avaient déjà habitué leur public au style du buddy movie (on pense au récent Falcon) ainsi qu’aux longs-métrages mêlant action, émotion et humour. Ce cocktail est d’ailleurs ce qui fait en partie le succès de la franchise. Mais malgré cette légèreté comique, la relation entre les deux personnages est amenée avec une certaine lourdeur. Finalement, le charme n’est pas dans le collectif mais dans l’individualité de chaque protagoniste. Le réalisateur Destin Daniel Cretton ayant réussi à ne pas les enfermer dans une superficialité conventionnelle et propose au contraire des personnages passionnants. 

Crédits : Marvel Studios

Tony Leung, qui incarne Xu Wenwu (ou le Mandarin), est d’ailleurs un des rares méchants de la franchise à s’émanciper de la simple dichotomie entre le bien et le mal. Là où de nombreux antagonistes ne cherchaient que le pouvoir, le succès et l’autorité, Tony Leung réussit à humaniser un vilain qui n’est finalement qu’un homme dévasté par le deuil de sa femme. Et « what is grief, if not love persevering ? » Aux côtés de l’acteur, on croise également Michelle Yeoh (Tigre et Dragon) qui vient compléter l’hommage rendu aux films d’arts martiaux. D’ailleurs, les séquences de combat au corps-à-corps constituent la grande force du film. Depuis le premier Iron Man, les films des studios Marvel se sont plongés dans une forme de militarisation qui frôle parfois la démesure. SHANG-CHI ET LA LÉGENDE DES DIX ANNEAUX réussit à apporter un vent de fraîcheur avec ses scènes d’action même si on peut regretter une utilisation parfois abusive des effets spéciaux numériques. 

Très clairement, SHANG-CHI ET LA LÉGENDE DES DIX ANNEAUX n’est pas parfait. L’utilisation du numérique n’est pas toujours du meilleur goût et la bande originale n’a malheureusement rien à voir avec l’incroyable musique de Black Panther. Néanmoins, le film n’en est pas moins prometteur. Avec une origin story divertissante et des séquences de combat innovants, SHANG-CHI ET LA LÉGENDE DES DIX ANNEAUX apporte un nouveau souffle aux studios Marvel qui semblaient être déjà exténués avant même d’avoir réellement entamé la quatrième phase de leur univers cinématographique.

Sarah Cerange

Note des lecteurs0 Note
Titre original : Shang-Chi and the Legend of the Ten Rings
Réalisation : Destin Daniel Cretton
Acteurs : Simu Liu, Awkwafina, Tony Leung Chiu-wai, Ben Kingsley, Michelle Yeoh
Date de sortie : 1 septembre 2021
Durée : 132 minutes
3.5
Prometteur
Rédactrice
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
0
Un avis sur cet article ?x
()
x