Édition 2020 du Festival du Film Francophone d’Angoulême

Dernière mise à jour:

La « 13ème » édition du Festival du Film Francophone d’Angoulême est renommée l’Édition 2020 et sera l’un des tout premiers festivals de la période post Covid-19 ! Décalé du 28 août au 2 septembre 2020, ce festival incontournable de la rentrée sera encore l’occasion de découvrir, dans le respect des consignes sanitaires, de nombreuses pépites parmi les dix films en compétition et la trentaine de films présentés en avant-première.

Cette année, port du masque obligatoire dans les salles et réservation obligatoire des séances par Internet.

Les réservations des séances par Internet sont disponibles à cette adresse.

La soirée d’ouverture du Festival permettra au public de découvrir Effacer l’historique, le dernier film très attendu du duo KervernDelepine, avec Blanche Gardin, Bruno Podalydès et Corinne Masiero, quand la soirée de clôture offrira de voir La Daronne, le dernier film de Jean-Paul Salomé, avec Isabelle Huppert et Hippolyte Girardot.

 La compétition

La compétition est toujours une belle occasion de pouvoir rencontrer les réalisateurs et les acteurs qui viendront défendre les films présentés (5 séances sont programmées pour chaque film). La superbe sélection ne déroge pas cette année à la règle et met en avant plusieurs premiers films, dont certains réalisés par des acteurs. Elle comportera 5 drames, 2 comédies dramatiques et 3 comédies, et 4 d’entre eux ont obtenu le label Sélection Cannes 2020.

– Petit Pays (France) de Eric Barbier, d’après le roman éponyme de Gaël Faye avec Jean-Paul Rouve
Un triomphe (France) de Emmanuel Courcol, avec Kad Merad, Marina Hands, et Laurent Stocker
– Slalom (France, Belgique) de Charlène Favier, avec Jérémie Rénier et Noée Abita
– L’étreinte
(France) de Ludovic Bergery, avec Emmanuelle Béart et Vincent Dedienne
– Garçon Chiffon (France) de et avec Nicolas Maury, Nathalie Baye et Laure Calamy
– L’ennemi
(Belgique, France, Luxembourg) de Stephan Streker avec Jérémie Rénier, Emmanuelle Bercot et Alma Jodorowsky
– Éléonore
(France) de Amro Hamzawi, avec Nora Hamzawi, André Marcon et Dominique Reymond
– Ibrahim
(France) de et avec Samir Guesmi, Luàna Bajrami et Philippe Rebbot
– Mica (Maroc, France) de Ismaël Ferroukhi, avec Sabrina Ouazani
– Antoinette dans les Cévennes
(France) de Caroline Vignal avec Laure Calamy, Benjamin Lavernhe et Olivia Côte

Le jury

Le jury du long métrage sera présidé par le duo Benoît Delépine – Gustave Kervern, qui animera une Classe de maître le 1er septembre, et co-présidé par Elsa Zylberstein, une autre habituée du Festival.

Les autres membres du jury qui décernera les fameux Valois, sont :
le réalisateur Claude Barras (dont Ma Vie de Courgette avait gagné le Valois de Diamant en 2016) et la réalisatrice franco-tunisienne Manele Labidi, remarquée avec son Le divan à Tunis, sorti en début d’année.
l’acteur belge Marc Zinga (Nos patriotes, Bienvenue à Marly-Gomont) et l’actrice canadienne Evelyne Brochu (La femme de mon frère)
l’auteure-compositrice-interprète Clara Luciani
le Directeur Général de TV5 Monde Yves Bigot

La présidente du jury des étudiants francophones est la comédienne Anne Charrier. 

Les avant-premières

Le public pourra voir de nombreux films en avant-première, toujours en présence des réalisateurs et acteurs:

– Police de Anne Fontaine, avec Virginie Efira, Omar Sy et Grégory Gadebois,
– Adieu les cons de et avec Albert Dupontel, Virginie Efira et Nicolas Marié
– La fine fleur
 de Pierre Pinaud, avec Catherine Frot et Vincent Dedienne
– Profession du père
de Jean-Pierre Améris avec Benoit Poelvoorde et Audrey Dana,
– Sœurs, de Yamina Benguigui avec Isabelle Adjani, Rachida Brakni, Maïwenn et Hafsia Herzi
– Villa Caprice de Bernard Stora avec Niels Arelstrup et Patrick Bruel,
– Miss de Ruben Alvès avec Alexandre Wetter, Pascale Arbillot, Stéfi Celma, Thibault de Montalembert et Amanda Lear,
– Le discours, d’après le roman éponyme de Fabcaro, de Laurent Tirard, avec Benjamin Lavernhe, Kyan Khojandy, Sara Giraudeau et Julia Piaton,
– Les apparences de Marc Fitoussi avec Karin Viard, Benjamin Biolay, Laetitia Dosch et Pascale Arbillot
– Parents d’élèves de Noémie Saglio avec Vincent Dedienne, Camélia Jordana et Alix Poisson
La pièce rapportée de Antonin Peretjatko, avec Anaïs Demoustier, Philippe Katerine, Josiane Balasko et William Lebghil
– Des hommes de Lucas Belvaux avec Gérard Depardieu, Catherine Frot et Jean-Pierre Darroussin,
– 30 jours max de et avec Tarek Boudali, Philippe Lacheau, et José Garcia
– 5ème Set de Quentin Reynaud avec Alex Lutz, Ana Girardot et Kristin Scott Thomas,
– Poly de Nicolas Vanier avec François Cluzet, Julie Gayet et Patrick Timsit
– Les deux Alfred de et avec Bruno Podalydès, Denis Podalydès, et Sandrine Kiberlain.

Les nouveautés et autres sélections

Carte blanche est exceptionnellement donnée en cette Édition 2020 à La Semaine de la Critique, en l’absence du Festival de Cannes. 4 films ont ainsi été sélectionnés par Charles Tesson, Délégué Général de la Semaine de la Critique:

– La Terre des Hommes de Noël Marandin, avec Olivier Gourmet, Finnegan Oldfield et Diane Rouxel,
– De l’or pour les chiens de Anne Cazenave Cambet
– Sous le ciel d’Alice de Chloé Mazlo avec Alba Rohrwacher
La nuée de Just Philippot, avec Suliane Brahim et Sofian Khammes

Trois films sont programmés en avant-première dans la catégorie Les flamboyants: L’enfant rêvé de Raphaël Jacoulot, avec Louise Bourgoin, Jalil Lespert et Mélanie Doutey, Les choses qu’on dit, les choses qu’on fait de Emmanuel Mouret, avec Camélia Jordana et Niels Schneider et Vincent Macaigne et Médecin de nuit de Élie Wajeman, avec Vincent Macaigne, Sara Giraudeau et Pio Marmaï.

Cette année, les documentaires sont à l’honneur, avec notamment Cyril contre Goliath (sorti en VOD pendant le confinement) , C’est toi que j’attendais de Stéphanie Pillonca et Pingoin & Goéland et leurs 500 petits de Michel Leclerc. Et les délégués du festival programment également deux de leurs coups de cœur, dont Mignonnes de Maïmouna Doucouré. 

La catégorie Premiers Rendez-Vous donnera la possibilité de voir notamment Seize Printemps, le premier film de Suzanne Lindon, Les Cobayes de Emmanuel Poulain-Arnaud avec Thomas Ngigol et Judith Chemla ou encore Messe Basse de Baptiste Drapeau avec Alice Isaaz et Jacqueline Bisset.

Cette année, mesures sanitaires obligent, pas de catégorie Ciné et Concert, mais une Classe de maître musicale animée par Julie Gayet, qui invite Benjamin Biolay le 31 août. Pas d’hommage non plus au cinéma d’un pays francophone invité du festival, mais Groland, le pays imaginé par les deux co-présidents du jury, recevra les honneurs du festival avec la programmation de deux films en séances gratuites.

Quelques Bijoux de famille de Ad Vitam seront également projetés, dont Les adieux à la reine. Et, cerise sur le gâteau, les deux premiers épisodes de la saison 4 de Dix Pour Cent seront projetés en exclusivité, avant leur diffusion prévue à l’automne.

Pour la 6ème année consécutive, Sylvie-Noëlle sera présente pendant toute la durée du Festival et publiera les critiques des films en compétition. 

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.

Plus d'articles
SVOD dans le monde : Netflix, vainqueur par K.O.