Les nominations pour les Oscars viennent tout juste de tomber et déjà les réseaux sociaux s’enflamment pour leur manque de diversité.

Eh oui, encore une année sans femme nommée pour meilleur.e réalisateur.rice et c’est sans parler du manque de diversité ethnique. De plus en plus chaque année, les Oscars semblent devenir désuet, un moyen d’auto-congratulation qui ne permet nullement de reconnaître la place des minorités dans le cinéma.

Cette année, sans grande surprise, les films les plus nommés sont Joker suivi de très près par Once upon a time… in Hollywood, The Irishman et 1917.

Sans questionner leur mérite, on peut en effet remarquer les points communs entre ces films qui semblent tout particulièrement plaire à l’Académie : un réalisateur homme qui jouit déjà d’une certaine renommée et une histoire centrée autour d’un point de vue masculin de préférence dans un passé plus ou moins proche (point bonus si l’histoire tourne autour de la nostalgie d’un vieil Hollywood révolu).

Alors regardons de plus près ces nominations…

ACTEUR DANS UN ROLE PRINCIPAL

ANTONIO BANDERAS – Pain and Glory
LEONARDO DICAPRIO – Once upon a Time…in Hollywood
ADAM DRIVER – Marriage Story
JOAQUIN PHOENIX – Joker
JONATHAN PRYCE – The Two Popes

Joaquin Phoenix part grand favori au vu du nombre de récompenses qui lui ont déjà été attribué et notamment le Golden Globe du meilleur acteur. Adam Driver et Antonio Banderas nous livrent également des performances bouleversantes et très justes dans leur représentation de relations amoureuses. Le grand absent à mes yeux est Parasite et la performance incroyable de Song Kang-ho, le père de famille qui aurait sans aucun doute mérité une nomination.

ACTEUR DANS UN ROLE SECONDAIRE

TOM HANKS – A Beautiful Day in the Neighborhood
ANTHONY HOPKINS – The Two Popes
AL PACINO – The Irishman
JOE PESCI – The Irishman
BRAD PITT – Once upon a Time…in Hollywood

ACTRICE DANS UN ROLE PRINCIPAL

CYNTHIA ERIVO – Harriet
SCARLETT JOHANSSON – Marriage Story
SAOIRSE RONAN – Little Women
CHARLIZE THERON – Bombshell
RENÉE ZELLWEGER – Judy

Scarlett Johansson reçoit pour la première fois non pas une mais deux nominations aux Oscars pour ses rôles dans et . Quand à Saoirse Ronan, cela fait plusieurs années maintenant qu’elle est nommée sans recevoir de prix.

ACTRICE DANS UN ROLE SECONDAIRE

KATHY BATES – Richard Jewell
LAURA DERN – Marriage Story
SCARLETT JOHANSSON – Jojo Rabbit
FLORENCE PUGH – Little Women
MARGOT ROBBIE – Bombshell

À notre plus grande joie, Laura Dern fait une grande réapparition cette année et incarne magistralement l’avocate de Marriage Story.

FILM D’ANIMATION

HOW TO TRAIN YOUR DRAGON: THE HIDDEN WORLD – Dean DeBlois, Bradford Lewis and Bonnie Arnold
I LOST MY BODY – Jérémy Clapin and Marc du Pontavice
KLAUS – Sergio Pablos, Jinko Gotoh and Marisa Román
MISSING LINK – Chris Butler, Arianne Sutner and Travis Knight
TOY STORY 4 – Josh Cooley, Mark Nielsen and Jonas Rivera

Pour la première fois depuis très longtemps, Disney n’est pas nommé (ou du moins pas directement puisque Pixar fait partie de Disney) ! Voilà qui laisse le champ libre, on l’espère pour l’animation qui expérimente, celle qui mérite chaque année de gagner mais qui est malheureusement écrasée la plupart du temps par le nouveau Disney de l’année. Après la surprise de la victoire de Missing Link aux Golden Globes (premier film d’animation non animé par ordination à avoir gagné), le film est bien placé pour remporter une nouvelle victoire. Malgré cela,  resterait un choix sûr qui garderait la trajectoire généralement suivie par l’Académie. Enfin, I Lost My Body – J’ai Perdu Mon Corps en français – a gagné lui aussi de nombreux prix prestigieux notamment à Annecy.

On en profite pour aborder le fait que l’Académie ne semble pas donner suffisamment de crédit aux films d’animation notamment en ne proposant pas une nouvelle catégorie d’acteur et actrice de doublage, qui permettrait de mettre en lumière ce métier fascinant.

CINEMATOGRAPHIE

THE IRISHMAN – Rodrigo Prieto
JOKER – Lawrence Sher
THE LIGHTHOUSE – Jarin Blaschke
1917 – Roger Deakins
ONCE UPON A TIME…IN HOLLYWOOD – Robert Richardson

Seule et unique nomination de The Lighthouse, malgré ses critiques dithyrambiques, le film est d’une beauté certaine. Il concourra contre de grands noms tel que Rodrigo Prieto et Roger Deakins.

COSTUMES

THE IRISHMAN – Sandy Powell and Christopher Peterson
JOJO RABBIT – Mayes C. Rubeo
JOKER – Mark Bridges
LITTLE WOMEN – Jacqueline Durran
ONCE UPON A TIME…IN HOLLYWOOD – Arianne Phillips

Comme à son habitude, cette section met particulièrement en valeur les films d’époque mais on peut remarquer quelques absents, notamment Dolemite Is My Name ou encore l’apprécié Knives Out.

MEILLEUR REALISATEUR

THE IRISHMAN
JOKER
1917 –
ONCE UPON A TIME…IN HOLLYWOOD – Quentin Tarantino
PARASITE – Bong Joon Ho

Comme nous l’écrivions, c’est la deuxième année consécutive qu’aucune femme n’est nommée pour l’oscar de la meilleure réalisatrice. Nous nous permettons donc d’écrire notre propre liste de réalisatrices qui auraient pu être nommées cette année : Greta Gerwig (Little Women), Céline Sciamma (Portrait d’une Jeune Fille en Feu), Olivia Wilde (Booksmart), Mati Diop (Atlantics), Kasi Lemmons (Harriet), Lorene Scafaria (Hustlers), Lulu Wang (The Farewell) et bien d’autres !

DOCUMENTAIRE (LONG-METRAGE)

AMERICAN FACTORY – Steven Bognar, Julia Reichert and Jeff Reichert
THE CAVE – Feras Fayyad, Kirstine Barfod and Sigrid Dyekjær
THE EDGE OF DEMOCRACY – Petra Costa, Joanna Natasegara, Shane Boris and Tiago Pavan
FOR SAMA – Waad al-Kateab and Edward Watts
HONEYLAND – Ljubo Stefanov, Tamara Kotevska and Atanas Georgiev

Encore une fois, on pourrait citer des absents tels que One Child Nation, documentaire sur l’enfant unique en Chine et Appollo 11 qui fut acclamé au festival de Sundance.

DOCUMENTAIRE (COURT-METRAGE)

IN THE ABSENCE – Yi Seung-Jun and Gary Byung-Seok Kam
LEARNING TO SKATEBOARD IN A WARZONE (IF YOU’RE A GIRL) – Carol Dysinger and Elena Andreicheva
LIFE OVERTAKES ME – John Haptas and Kristine Samuelson
ST. LOUIS SUPERMAN – Smriti Mundhra and Sami Khan
WALK RUN CHA-CHA – Laura Nix and Colette Sandstedt

MONTAGE

FORD V FERRARI – Michael McCusker and Andrew Buckland
THE IRISHMAN – Thelma Schoonmaker
JOJO RABBIT – Tom Eagles
JOKER – Jeff Groth
PARASITE – Yang Jinmo

MEILLEUR FILM INTERNATIONAL

CORPUS CHRISTI – Poland
HONEYLAND – North Macedonia
LES MISÉRABLES – France
PAIN AND GLORY – Spain
PARASITE – South Korea

L’Académie ayant tendance à ne pas faire gagner de film étranger pour le meilleur film, on croise les doigts pour un changement cette année. Si quand bien même ce n’est pas le cas, Parasite fait office de favori pour cette catégorie. Néanmoins, Les Misérables mérite également son accolade pour sa représentation nuancée des quartiers parisiens.

MAQUILLAGE ET COIFFURE

BOMBSHELL – Kazu Hiro, Anne Morgan and Vivian Baker
JOKER – Nicki Ledermann and Kay Georgiou
JUDY – Jeremy Woodhead
MALEFICENT: MISTRESS OF EVIL – Paul Gooch, Arjen Tuiten and David White
1917 – Naomi Donne, Tristan Versluis and Rebecca Cole

MUSIQUE ORIGINALE

JOKER – Hildur Guðnadóttir
LITTLE WOMEN – Alexandre Desplat
MARRIAGE STORY – Randy Newman
1917 – Thomas Newman
STAR WARS: THE RISE OF SKYWALKERJohn Williams

Entouré de très grands noms de la composition, Hildur Guðnadóttir s’est faite particulièrement remarquer pour son travail sur Joker, ses bandes-son sont envoutantes et étranges.

CHANSON ORIGINALE

I CAN’T LET YOU THROW YOURSELF AWAY from Toy Story 4; Music and Lyric by Randy Newman
(I’M GONNA) LOVE ME AGAIN from Rocketman; Music by Elton John; Lyric by Bernie Taupin
I’M STANDING WITH YOU from Breakthrough; Music and Lyric by Diane Warren
INTO THE UNKNOWN from Frozen II; Music and Lyric by Kristen Anderson-Lopez and Robert Lopez
STAND UP from Harriet; Music and Lyric by Joshuah Brian Campbell and Cynthia Erivo

MEILLEUR FILM

FORD V FERRARI – Peter Chernin, Jenno Topping and James Mangold, Producers
THE IRISHMAN – Martin Scorsese, Robert De Niro, Jane Rosenthal and Emma Tillinger Koskoff, Producers
JOJO RABBIT – Carthew Neal and Taika Waititi, Producers
JOKER – Todd Phillips, Bradley Cooper and Emma Tillinger Koskoff, Producers
LITTLE WOMEN – Amy Pascal, Producer
MARRIAGE STORY – Noah Baumbach and David Heyman, Producers
1917 – Sam Mendes, Pippa Harris, Jayne-Ann Tenggren and Callum McDougall, Producers
ONCE UPON A TIME…IN HOLLYWOOD – David Heyman, Shannon McIntosh and Quentin Tarantino, Producers
PARASITE – Kwak Sin Ae and Bong Joon Ho, Producers

Sans grande surprise, les nominations pour le Meilleur Film laissent néanmoins espérer un gagnant moins attendu que Once upon a time… in Hollywood ou , en effet l’académie pourrait également se tourner vers un film étranger – Parasite -, féministe – Little Women – ou qui sorte de l’ordinaire – Jojo Rabbit. 

DÉCORS

THE IRISHMAN – Production Design: Bob Shaw; Set Decoration: Regina Graves
JOJO RABBIT – Production Design: Ra Vincent; Set Decoration: Nora Sopková
1917 – Production Design: Dennis Gassner; Set Decoration: Lee Sandales
ONCE UPON A TIME…IN HOLLYWOOD – Production Design: Barbara Ling; Set Decoration: Nancy Haigh
PARASITE – Production Design: Lee Ha Jun; Set Decoration: Cho Won Woo

1917 peut paraître le choix le plus probable pour cette catégorie car le film a dû adapter ses décors à l’idée du faux plan séquence qui compose le film. Le travail sur Once Upon a Time… In Hollywood et sa représentation de la fin des années 60, est également très impressionnant.

COURT-METRAGE (ANIMATION)

DCERA (DAUGHTER) – Daria Kashcheeva
HAIR LOVE – Matthew A. Cherry and Karen Rupert Toliver
KITBULL – Rosana Sullivan and Kathryn Hendrickson
MEMORABLE – Bruno Collet and Jean-François Le Corre
SISTER – Siqi Song

COURT-METRAGE (LIVE ACTION)

BROTHERHOOD – Meryam Joobeur and Maria Gracia Turgeon
NEFTA FOOTBALL CLUB – Yves Piat and Damien Megherb
THE NEIGHBOR’S WINDOW – Marshall Curry
SARIA – Bryan Buckley and Matt Lefebvre
A SISTER – Delphine Girard

MONTAGE SON

FORD V FERRARI – Donald Sylvester
JOKER – Alan Robert Murray
1917 – Oliver Tarney and Rachael Tate
ONCE UPON A TIME…IN HOLLYWOOD – Wylie Stateman
STAR WARS: THE RISE OF SKYWALKER – Matthew Wood and David Acord

MIXAGE SON

AD ASTRA – Gary Rydstrom, Tom Johnson and Mark Ulano
FORD V FERRARI – Paul Massey, David Giammarco and Steven A. Morrow
JOKER – Tom Ozanich, Dean Zupancic and Tod Maitland
1917 – Mark Taylor and Stuart Wilson
ONCE UPON A TIME…IN HOLLYWOOD – Michael Minkler, Christian P. Minkler and Mark Ulano

EFFETS SPECIAUX

AVENGERS: ENDGAME – Dan DeLeeuw, Russell Earl, Matt Aitken and Dan Sudick
THE IRISHMAN – Pablo Helman, Leandro Estebecorena, Nelson Sepulveda-Fauser and Stephane Grabli
THE LION KING – Robert Legato, Adam Valdez, Andrew R. Jones and Elliot Newman
1917 – Guillaume Rocheron, Greg Butler and Dominic Tuohy
STAR WARS: THE RISE OF SKYWALKER – Roger Guyett, Neal Scanlan, Patrick Tubach and Dominic Tuohy

SCENARIO ADAPTE

THE IRISHMAN – Screenplay by Steven Zaillian
JOJO RABBIT – Screenplay by Taika Waititi
JOKER – Written by Todd Phillips & Scott Silver
LITTLE WOMEN – Written for the screen by Greta Gerwig
THE TWO POPES – Written by Anthony McCarten

Peut-être que Greta Gerwig aura plus de chance dans cette catégorie avec son adaptation féministe de l’histoire bien connue ou bien encore l’humour si particulier de Taika Waititi et son film Jojo Rabbit.

SCENARIO ORIGINAL

KNIVES OUT – Written by Rian Johnson
MARRIAGE STORY – Written by Noah Baumbach
1917 – Written by Sam Mendes & Krysty Wilson-Cairns
ONCE UPON A TIME…IN HOLLYWOOD – Written by Quentin Tarantino
PARASITE – Screenplay by Bong Joon Ho, Han Jin Won; Story by Bong Joon Ho

Malgré la délicatesse et la justesse dont Noah Baumbach fait preuve quant au sujet du divorce, selon nous, nul autre que Parasite ne saurait gagner dans cette catégorie. Drôle tout en étant bouleversant, Parasite sait nous montrer une condition de vie, une bataille constante entre deux mondes et trouve toujours les mots justes pour nous faire rire et pleurer.

Une conclusion donc. De nombreux absents qui méritaient amplement d’être cités, une cérémonie de plus en plus controversée et toujours des catégories manquantes (non seulement acteur de doublage mais également chorégraphie et cascade qui aurait sans doute été remporté par John Wick qui n’apparaît malheureusement nulle part).

Nastassia

Votre avis ?

1
Laisser votre avis

Veuillez vous connecter pour commenter
avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Camille Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
Le plus récent Le plus ancien Le plus populaire
Me notifier des
Camille
Invité
Camille

Je trouve aussi très dommage qu’il n’y ait pas plus de femmes dans ces catégories qui semblent être réservées aux hommes. De plus, certains absents mériteraient vraiment leur place dans cette nomination.